« Antipodes » : accord artistique entre arts du cirque et cultures contemporaines

L’association Métis’Gwa agit dans l’espace culturel caribéen par le biais de la formation et de la mise en œuvre de projets artistiques. Depuis 2007, elle affiche sa « volonté de bousculer la société guadeloupéenne pour une nouvelle dynamique culturelle » et c’est concrètement le cas avec Antipodes : un spectacle où le « cirque croise danses, rythmes, tradition, cultures et écritures d’aujourd’hui ».

Samedi 30 avril 2016, le spectacle Antipodes, où le cirque et la danse s’allient dans une création artistique originale, sera sur la scène de L’Artchipel de Basse-Terre. Dix artistes de Guadeloupe, de Haïti, de Grenade, de Sainte-Lucie, de France, de Suède et d’Argentine sont réunis dans un spectacle et, après la Guadeloupe, entreprendront une tournée en Île-de-France puis dans la Caraïbe, en 2016 puis en 2017.

Spectacle : "Antipodes" en Guadeloupe
Spectacle : « Antipodes » en Guadeloupe

Antipodes : du rapprochement entre des arts différents
Antipodes est un projet artistique qui vise à créer une dynamique de développement des arts du cirque dans la zone Caraïbes – Amazonie : un cirque qui croise danses, rythmes, tradition, cultures et écritures d’aujourd’hui.

Aboutissement d’un travail exploratoire, entrepris depuis 2012, autour des fusions possibles entre les arts du cirque et des danses hip hop, contemporaine et traditionnelle, Antipodes parle de jeunes artistes vivants dans des pays éloignés ici et maintenant… un entrelacement sous-jacent entre histoires personnelles, contexte politique et engagement artistique et citoyen.

Entre un passé chargé de dominations, de résistances et un avenir en accélération exponentielle. L’envie de faire émerger une autre société et de participer à sa construction.

Construire un monde nouveau, un monde aux Antipodes des pensées uniques
Antipodes se décrit comme un voyage à travers le temps et l’espace et raconte l’histoire de personnes disséminées sur notre planète. Leur point commun, s’embarquer vers un long périple, un voyage métaphorique de ce que nous laissons derrière nous quand nous empruntons un nouveau chemin, une nouvelle vie. Le poids de notre culture et de nos sociétés cloisonnées agit souvent comme un aimant. Mais c’est sans compter sur la force, l’âme et l’instinct de survie de nos protagonistes poussés alors à évoluer en marge de la société qui les a construits. Cette longue traversée parsemée de check-points fait resurgir les doutes qui subsistent en eux. Des flash-backs, souvenirs emprunts de tendresse font apparaître la personnalité, l’histoire de chacun.

Antipodes en résidence jusqu’au 30/04/16 à l’Artchipel, Scène nationale de Basse Terre
Constitué de 10 artistes, 5 caribéens (Guadeloupe, Sainte Lucie, Haïti, Grenade) spécialistes de danse hip hop, contemporaine et de danse traditionnelle Gwo ka et 5 artistes internationaux (France hexagonale, Suède et Argentine) experts en arts du cirque, la compagnie a été créée « sur mesure » après diverses expériences sur trois continents (Afrique Australe, Amérique du sud-dont les Caraïbes et l’Europe).

Elle se réunit prochainement en Guadeloupe pour finaliser son travail d’expérimentation amorcé voici plusieurs années et marqué par une évolution constante des performances artistiques et techniques présentées au public avec « Le point de non retour »(2014) et « 360° »(2015).

Pendant 1 mois, ces artistes issus d’horizons différents, sous l’égide d’une équipe à la mise en scène, chorégraphie, composition musicale et technique de renom, vont penser, écrire, construire cette nouvelle création qui sera présentée au public sous des formes aussi variées qu’originales dans des contextes très différents.

Antipodes : création en Guadeloupe avant une tournée 2016 en Île-de-France, Belgique et Guyane
– L’Artchipel, Scène Nationale de Basse-Terre le 29 avril pour les scolaires 14 h et le 30 avril pour le tout public, à 20 h
– Festival « Cap Excellence en Théâtre »le 3 mai au Bik – Place de l’office du tourisme, Les Abymes à 20 h 30
– Mémorial Acte de Pointe-à-Pitre le 4 mai, sur le parvis pour des Impromptus 16 h 30
– Etablissement Germaine Lantin, au Gosier, le 3 mai à 15 h

Antipodes, une approche de développement artistique…
Parce qu’Antipodes est avant tout un travail de préparation, empreint d’énergie, de volonté, et d’originalités, il devient enrichissant de développer autour de la diffusion des actions et interventions artistiques en direction des habitants, des professionnels et institutionnels du secteur culturel de Guadeloupe.

Ainsi se déroulent autour de la résidence : des actions de sensibilisation pour le public scolaire, des master class cirque et danse à destination de nouveaux publics (jeunes en difficultés, publics en situation d’handicap et public carcéral), un happening sur le boulevard de Basse Terre (chorégraphie spontanée invitant le public) et une rencontre professionnelle autour du « développement des arts du cirque dans la zone Caraïbe/Amazonie et le lien avec la danse ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *