Bèlè et gwoka au coeur du cycle Francîliens en îles de France

© Photo : Max Diakok, par Harold Gene
© Photo : Max Diakok, par Harold Gene

Le collectif Les périphériques vous parlent présente le cycle Francîliens en îles de France à la MJC de Chilly-Mazarin, en région parisienne, du 6 au 9 juillet 2011. Point d’orgue de cette manifestation, qui propose par ailleurs une conférence vivante et un spectacle musical, la projection en présence de la réalisatrice du film de Federica Bertelli, Un imaginaire pour une mondialité à faire (Fragments de deux rencontres avec Patrick Chamoiseau et Édouard Glissant). Comme dans l’ensemble des rencontres prévues, le bèlè et gwoka rythmeront ces quatre journées : le collectif invite le public intéressé « à la connaissance des matrices bèlè et gwoka et à participer aux processus de créativité qu’elles ouvrent… »

Le film de Federica Bertelli : Un imaginaire pour une mondialité à faire
Ce film à été réalisé à partir d’entretiens de la rédaction de la revue Les périphériques vous parlent avec les écrivains martiniquais Patrick Chamoiseau et Edouard Glissant. Dans un contexte où la question de l’identité (« nationale ») suscite nombre de débats inféconds, de nostalgies patriotiques et de vaines polémiques, ce film est une invitation à sortir d’un monde figé dans son passé, avec ses raidissements identitaires, sa haine rentrée de l’autre au nom de logiques culturelles dépassées. Les écrivains y évoquent la capacité des individus et des peuples à changer leur imaginaire afin de refonder leur relation au monde.

Explorant les notions de créolisation qu’Édouard Glissant définit comme « le métissage qui produit de l’imprévisible », de mondialité en opposition à la mondialisation économiste ou d’identité-relation à la différence des identités-racines générant d’innombrables conflits à travers le monde, ce film propose des perspectives pour un devenir où le poétique s’enlace au politique.

Francîliens en îles de France, jusqu’en novembre 2011
En dehors de ce film, les activités culturelles autour du bèlè et du gwoka tiendront une large de part dans cette manifestation pour les valeurs qu’ils véhiculent. Ils « désignent des expressions musicales, des danses, des chants, des manières de faire société, à la fois artistiques et communielles, liées à l’histoire et à l’imaginaire de l’espace caraïbe ». Vaïty, M’la, Boukan, Lékol Bèlè Paris ou encore Compagnie Boukousou apportent, en différents lieux et dates, leur collaboration artistique à ce projet qui s’étendra jusqu’en novembre 2011.

Depuis février 2011, le cycle Francîliens en îles de France voient se dérouler à paris et sa région plusieurs manifestations, à vocation didactiques et culturelles, avec pour idée première de « penser la créolisation, partager des formes de pensée et des pratiques artistiques de la Caraïbe ». Les périphériques vous parlent, à l’initiative de ce projet et qui définit son ambition comme celui d’un collectif « qui résiste à l’attraction des lieux de pouvoirs pour expliquer l’espace des possibles », a entrepris à travers l’objet même de ses activités et productions (revue, productions multimédias, manifestations publiques et émissions radio) de « développer et de favoriser des logiques de créativité collective ».

Objectifs qui s’appuient entre autres sur des concepts éclairés, comme celui de la créolisation. Ainsi retrouve-t-on au nombre des productions du collectif plusieurs productions dans lesquelles interviennent les écrivains martiniquais Édouard Glissant et Patrick Chamoiseau comme les films Les attracteurs étranges et Un imaginaire pour une mondialité à faire, le livre Immigration et diversités – Les mots du débat ou encore à travers différents numéros de la revue « Les périphériques vous parlent ».

Au programme : colloques, conférences « vivantes », films, soirées bèlè et swares gwoka, ateliers d’initiation et spectacles
Conférence vivante et spectacle musical, MJC de Chilly Mazarin (18, rue Pierre Mendès France, 91380 Chilly)
Mercredi 6 juillet 2011
16 h – ateliers pédagogiques
20 h – conférence vivante et spectacle Vaïty Bèlè de scène (formule quartet) hommage, tambour bèlè contemporain à la poésie de la Martinique.
Jeudi 7 et vendredi 8 juillet
16 h et 20 h – ateliers d’initiation, danse et tambour
Bèlè pour public non initié, par Vaïty, M’La et Bèl’èkol
Samedi 9 juillet, 20 h
Concert : Vaïty Noony Bèlè tambour contemporain et à la poésie de Martinique, suivi d’un moment partagé de danse avec le public. Ce concert exceptionnel réunira 13 artistes. Noony, à l’instar des grands combo cubains, à partir d’une base rythmique conventionnelle (basse, batterie, piano), allie cuivres, instruments de percussion, chant et danse. Cette dernière, la danse, constitue un élément essentiel du spectacle.

En septembre et octobre 2011, à Paris

Mercredi 28 septembre 2011, à la salle des fêtes de la mairie du 10e arrondissement (72, rue du Fbg St-Martin, 75010 Paris)
20 h – Spectacle M’la : poétique bèlè. Bèlè : danse contemporaine à la poésie de la Martinique, suivi d’un moment partagé de danse avec le public
Octobre (date à préciser), établissement culturel et solidaire : Le Cent (100 rue Charenton – 75012 Paris)
19 h 30 – Conférence vivante Gwoka, avec la compagnie Boukousou de Max Diakok
Samedi 1er octobre
16 h – Atelier d’initiation au gwoka, avec Mak Diakok et ses invités – au Petit Bain (à côté de la piscine J. Baker, port de la Gare, 75013 Paris)
À partir de 20 h jusqu’à l’aube Sware gwoka
Vendredi 21 0ctobre 2011, à l’auditorium de l’hôtel de ville de Paris (3, rue Lobau, 75004 Paris)
Colloque – « Histoire et Contemporanéité des expressions artistiques du bèlè et du gwoka, avec les interventions artistiques de la compagnie Boukousou, de Vaïty : bèlè et improvisations avec le trio PFL Traject.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *