« Damas ! Fragments », un spectacle musico-théâtral à partir du 20 avril 2012 en Guyane

Damas ! Fragments
Damas ! Fragments

Damas ! Fragments, c’est le prochain spectacle présenté par deux compagnies qui mettront en scène des extraits de poèmes, de contes et d’essais de Léon-Gontran Damas pour un autre moyen de célébrer son centenaire. La vie et l’œuvre du cofondateur du mouvement de la Négritude est à découvrir dans  ce spectacle musico-théâtral de la compagnie de l’Homme aux Semelles de Vent (www.ciehsv.comet de la Troupe du Méridien à partir du vendredi 20 avril 2012.

Grégory Alexander, dans le rôle de Damas, Régine Lapassion et Valérie Whittington incarneront différents personnages et concepts inspirés de l’œuvre du poète guyanais. Dans une mise en scène et une scénographie de Patrick Moreau et Raffaele Giuliani, le spectacle allie musique, danse, théâtre et chant dans le but de faire résonner la poésie de Damas. Il sera interprété sur scène par le comédien guyanais Grégory Alexander, créateur et directeur artistique de la compagnie La Troupe du Méridien. À ses côtés, la chanteuse et pianiste Régine Lapassion, qui s’illustre régulièrement dans les registres du gospel et de la soul, et la comédienne, conteuse et danseuse Valérie Whittington.

Un trio d’artistes  pour explorer différentes visions et univers de la poésie de Damas, comme programmées par la mise en scène : « le théâtre pour raconter à travers ses écrits : son parcours, sa révolte, son amour du monde, et des causes justes, la musique pour chanter le blues de sa poésie (Black label) et la danse pour raconter le charnel et la sensualité de ses mots ».

Damas ! Fragments, un nouveau spectacle sur le poète guyanais, une nouvelle possibilité d’appréhender sa littérature : « Loin de vouloir réconcilier sa figure, la compagnie de l’Homme aux Semelles de Vents et la Troupe du Méridien ont recherché à approcher Damas au plus près de ses Lignes, à investir les intervalles entre ses « hoquets » et faire résonner la béance entre ses déchirements. Elles ont voulu traduire le Damas qui s’arrache du silence par de patientes reprises, formant peu à peu une poétique du fragment. Fragments qui, mis bout à bout, charrient dans leurs mouvements l’être fondamental de la négritude : celui du cri déchirant sous une langue avalée ».

G. Alexander en répétition (Damas ! Fragments)
G. Alexander en répétition (Damas ! Fragments)

« Trois fleuves coulent dans mes veines », c’est ce vers extrait de Black-Label qui constituera « le point de départ de la création » qui sera présentée à cinq reprises au public. Un spectacle dont la densité repose également sur l’implication de trois collaborateurs extérieurs : outre les collaborations des professionnels du théâtre Raffaele Giuliani et Patrice Fincoeur, le spectacle a reçu les conseils de Kathleen Gyssels qui enseigne les littératures francophones postcoloniales à Anvers et a signé la prochaine parution chez Ibis Rouge éditions : Black-Label ou les déboires antillo-guyanais.

Damas ! Fragments
Vendredi 20 avril à 20h à l’Encre de Cayenne (sur invitation)
Vendredi 27 avril à Sinnamary
Lundi 30 avril à Saint-Laurent
Mercredi 2 mai à Iracoubo
Jeudi 10 mai à l’Encre de Cayenne (sur invitation)

Damas ! Fragments, c’est le prochain spectacle présenté par deux compagnies qui mettront en scène des extraits de poèmes, de contes et d’essais de Léon-Gontran Damas, une autre moyen de célébrer son centenaire. La vie et l’oeuvre du co-fondateur du mouvement de la Négritude à découvrir dans  un spectacle musico-théâtral de la compagnie de l’Homme aux Semelles de Vent et de la Troupe du Méridien à partir du vendredi 20 avril 2012.

Grégory Alexander, dans le rôle de Damas, Régine Lapassion et Valérie Whittington incarneront différents personnages et concepts inspirés de l »oeuvre du poète guyanais. Dans une mise en scène et une scénographie de Patrick Moreau et Raffaele Giuliani, le spectacle allie « musique, danse, théâtre et chant » dans le but de faire résonner la poésie de Damas. Damas qui sera interprété sur scène par le comédien guyanais Grégory Alexander, créateur et directeur artistique de la compagnie La Troupe du Méridien. À ses côtés : la chanteuse et pianiste Régine Lapassion, qui s’illustrent régulièrement dans les registres du gospel et de la soul, et la comédienne, conteuse et danseuse Valérie Whittington. Un trio d’artistes  pour explorer différentes visions et univers de la poésie de Damas, comme programmer par la mise en scène : « … le théâtre pour raconter à travers ses écrits : son parcours, sa révolte, son amour du monde, et des causes justes, la musique pour chanter le blues de sa poésie (Black label) et la danse pour raconter le charnel et la sensualité de ses mots ».

Damas ! Fragments un nouveau spectacle sur le poète guyanais, une nouvelle possibilité d’appréhender sa littérature : « Loin de vouloir réconcilier sa figure, la compagnie de l’Homme aux Semelles de Vents et la Troupe du Méridien ont recherché à approcher Damas au plus près de ses Lignes, à investir les intervalles entre ses « hoquets » et faire résonner la béance entre ses déchirements. Elles ont voulu traduire le Damas qui s’arrache du silence par de patientes reprises, formant peu à peu une poétique du fragment. Fragments qui, mis bout à bout, charrient dans leurs mouvements l’être fondamental de la négritude : celui du cri déchirant sous une langue avalée ».

« Trois fleuves coulent dans mes veines », c’est ce vers extrait de Black-Label, qui constituera « le point de départ de la création » qui sera présenté à cinq reprises au public. Un spectacle dont la densité repose également sur l’implication de trois collaborateurs extérieurs, outre les collaborations des professionnels du théâtre Raffaele Giuliani et Patrice Fincoeur, le spectacle a reçu les conseils de Kathleen Gyssels qui enseigne les littératures francophones postcoloniales à Anvers et a signé la prochaine parution chez Ibis Rouge éditions : Black‐Label ou les déboires antillo‐guyanais.

Vendredi 20 avril à 20h à l’Encre (sur invitation)
Vendredi 27 avril à Sinnamary
Lundi 30 avril à Saint-Laurent
Mercredi 2 mai à Iracoubo
Jeudi 10 mai à l’Encre (sur invitation)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *