« Haïti, Royaume de ce monde », au Domaine de Fonds Saint-Jacques en Martinique à partir du 21 octobre 2012

La saison du centre culturel de rencontre Fonds Saint-Jacques de Martinique s’ouvre bientôt avec une programmation vraiment exceptionnelle. Durant quatre semaines, à compter du 20 octobre, c’est Haïti qui est mis à l’honneur avec notamment l’exposition d’art contemporain Haïti, Royaume de ce monde, qui réunit 17 artistes plasticiens à la Purgerie, Domaine de Fonds Saint-Jacques, à Sainte-Marie.

Le Domaine de Fonds Saint-Jacques ouvre ses portes au déferlement d’énergies artistiques venues de cette île voisine de la Caraïbe, « Terre matrice des pays antillais (E. Glissant),  pays où la négritude se mit debout pour la première fois (Césaire) comme nous l’ont enseigné nos poètes tutélaires, Édouard Glissant et Aimé Césaire ». La promesse faite par l’organisation résume bien l’importance de la série d’événements qui prendront place au centre culturel jusqu’au mois de novembre. Ainsi, le premier volet de ce déferlement, l’exposition internationale itinérante, présentée à Paris puis à la 54e Biennale d’art de Venise en 2011, réunit les créations de Maksaens Denis, primé au Dak’Art 2010 ; le sculpteur André Eugène membre fondateur du collectif Atis Rezistans ; Édouard Duval-Carrié dont l’art reflète la culture et l’histoire d’Haïti avec certaines références au vaudou ; la jeune artiste Tessa Mars qui participait récemment au Québec au symposium d’art contemporain de Baie-Saint-Paul ou encore le photographe Roberto Stephenson. Frankétienne, le poète et dramaturge mais également peintre dont l’exposition proposera à la découverte du public trois de ses peintures sur toile, sera parmi les 17 artistes présents en Martinique à travers leurs créations.

Haïti, Royaume de ce monde (La Promenade du Grand Baron, Édouard Duval-Carrié/2010)
Haïti, Royaume de ce monde (La Promenade du Grand Baron, Édouard Duval-Carrié/2010)

L’exposition Haïti, Royaume de ce monde (selon la présentation de Giscard Bouchotte, commissaire de l’exposition)
« L’exposition Haïti, Royaume de ce monde est née de la nécessité de dresser un état des lieux de la création contemporaine en Haïti, de donner à voir les travaux des artistes qui, au quotidien, questionnent le chaos. Ils sont plasticiens, photographes, sculpteurs, peintres, performeurs, vidéastes, ils sont les acteurs essentiels de leur époque. L’exposition est pensée comme un laboratoire dont ils sont les dépositaires. Elle présente principalement des oeuvres récentes ou inédites, commandes faites aux artistes spécifiquement pour l’exposition, témoignant ainsi de leur vitalité créatrice et, dans le même temps, nous interrogeant sur la difficulté pour ces artistes et leurs oeuvres, de circuler, d’échanger avec la Caraïbe et le reste du monde.

Haïti, Royaume de ce monde veut aller au coeur du drame, pour mettre en cause le caractère fatal du malheur et proposer un autre visage d’Haïti à travers le regard de ses créateurs. Le titre de l’exposition, inspiré du roman d’Alejo Carpentier, est une manière de revenir sur des mythes fondateurs liés à Haïti et, sans en faire son éloge, de sublimer le chaos haïtien et ses possibles. »

Musiques d’Haïti dans les jardins du Domaine de Fonds Saint-Jacques
Ymelda, James Germain et Erol Josué seront les voix d’Haïti lors de ce cycle. Les deux premiers seront en concert le samedi 27 octobre à 19 h. Tout d’abord Ymelda qui offrira au public des inédits de son prochain album . L’artiste qui occupe, notamment grâce à sa voix unique, une place singulière sur la scène martiniquaise propose avec son quartet « une musique originale qui mêle habilement ses différentes inspirations : le zouk, le compas ou le rara (la musique du carnaval haïtien) ». James Germain, dont la voix fait écho à la tradition musicale de son pays, Haïti, devrait une fois de plus faire rimer ses chants avec rythmes africains, comme dans l’album Kréol-Mandingue composé et enregistré au Mali. Les jardins du domaine accueilleront également Erol Josué ou Prince of Haitian roots music, le samedi 10 novembre à partir de 19 h. L’occasion pour Erol Josué, à la fois chanteur, danseur et chorégraphe, et son quintet de faire vivre un spectacle « d’inspiration traditionnelle et radicalement contemporaine ».

Ayiti Kiskeya Boyo Chiré, c’est le titre du spectacle également proposé par le centre culturel, le samedi 10 novembre. Dans ce spectacle, les poèmes extraits de Cent ans de poésie haïtienne sont mis en scène et en musique par Ruddy Sylaire et Christian Charles Denis.

La saison du Domaine de Fonds Saint-Jacques est lancée par une programmation étoffée qui se focalise sur Haïti et devrait ravir le public. Les artistes de dimension internationale, les musiciens, les peintres, les sculpteurs présents à travers leurs créations ou sur scène mettront à l’honneur « La terre matrice des pays antillais, Haïti » (Édouard Glissant).

Exposition collective visible du mardi au dimanche
Haïti, Royaume de ce monde
21 octobre au 18 novembre 2012 à la Purgerie
De 10 h à 17 h
Entrée libre
Artistes exposants : Sergine André (Djinn), Elodie Barthelemy, Mario Benjamin, Jean Hérard Céleur, Maksaens Denis, André Eugène, Frankétienne, Édouard Duval-Carrié, Guyodo, Sébastien Jean, Killy, Tessa Mars, Pascale Monnin, Paskö, Barbara Prézeau, Michelange Quay, Roberto Stephenson.

Concerts, spectacles
Ymelda
James Germain

Samedi 27 octobre, à partir de 19 h – Jardins du Domaine

Erol Josué Quintet
Ayiti kiskeya boyo chiré

Samedi 10 novembre 2012, à partir de 19 h – Jardins du Domaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *