Le code noir et ses musiques, avec Mimi Barthélémy et Amos Coulanges, les 12, 13, 14 et 16 octobre au Théâtre de la Vieille Grille à Paris

© Mimi Barthélémy
© Mimi Barthélémy

Le code noir et ses musiques, avec Mimi Barthélémy et Amos Coulanges, les 12, 13, 14 et 16 octobre à Paris : « une oeuvre de mémoire, pour faire justice à nos ancêtres , en musique ».

Dans ce spectacle, deux personnalités emblématiques de la scène caribéenne se retrouvent : Mimi Barthelemy, comédienne et écrivain qui toujours puise dans l’histoire de son pays et des Antilles et qui, dans Le code noir et ses musiques, mêle sa voix aux sons de la guitare d’Amos Coulanges. Le guitariste natif de Port-Au-Prince sublime la musique haïtienne et la musique créole.

Mimi Barthélémy dispose d’une lettre datée du 17 janvier 1793 du colon bordelais Bérault, propriétaire d’une plantation de canne à sucre dans la riche colonie française de Saint Domingue et maître du nègre Armand, ancêtre de Mimi Barthélémy. Cette lettre exprime l’étonnement de Bérault à la suite de la rébellion d’Armand, le fidèle commandeur de sa plantation.

Le code noir est un ensemble de textes promulgué en 1685 par Louis XIV pour régir la vie quotidienne des esclaves des îles françaises. L’article 44 de ce code « déclare les esclaves être meubles » au même titre que les animaux, le mobilier ou les champs de canne à sucre. En 1791 l’esclave Armand, ancêtre de Mimi Barthélémy, se soulève contre son maître Bérault, propriétaire d’ une plantation à Saint-Domingue.

À partir du récit témoignage de Bérault, Mimi Barthélémy et Amos Coulanges ont imaginé un spectacle entremêlant musiques savantes du XVIIIe, musiques créoles, récit et lectures du code noir.

Héritiers de nos ancêtres esclaves, nous portons leurs stigmates dont nous voulons nous débarrasser. Nous y parviendrons en prenant conscience de la vision inhumaine que Louis XIV et ses sujets, aussi raffinés qu’ils étaient, avaient de nos pères. Nous pourrons de cette manière faire justice à nos ancêtres. Quant à nous, leurs descendants, nous pourrons vivre pleinement l’humanité qu’on leur avait niée tout en faisant œuvre de mémoire.

Avec Mimi Barthélémy et Amos Coulanges – Spectacle tout public à partir de 11 ans – Mise en espace Renaud de Manoël.

Renseignements pratiques sur le site du théâtre
12, 13, 14 et 16 octobre à Paris
Théâtre de la Vieille Grille
1, rue Puits de l’Ermite
75005 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *