Le festival des Villes des musiques du monde débute le 14 octobre 2010

Pour sa onzième édition, le festival itinérant des Villes des musiques du monde mettra une fois encore en vedette des artistes et des rythmes venus de divers horizons.

Pendant un mois, à partir du 14 octobre 2010, plusieurs villes d’Île-de-France accueilleront concerts, ateliers et rencontres avec toujours pour point d’orgue, comme le souhaite l’association organisatrice, la volonté de créer à travers toutes ces manifestations une dynamique culturelle et citoyenne. Le festival trouvera donc logiquement des accents caribéens parmi ces musiques du monde.

Rencontres musicales
La programmation prévoit plusieurs concerts qui feront la démonstration concrète de l’hétérogénéité des musiques de ce festival. Première illustration avec dès le vendredi 15 avec les concerts des Frères Makouaya, conteurs et musiciens du Congo-Brazzaville ; de Ben l’Oncle Soul, en course pour le prix Constantin 2010, et celui de Son Trinidad qui travaille les standards de la musique cubaine et leurs confère un son moderne et unique.

À ces  grands rendez-vous s’ajoutent de belles surprises et rencontres musicales, notamment celles que réserve la Nuit sans frontières qui verra des musiques aux provenances diverses fêter les danses populaires avec Vieux Farka Toure, Tribeqa, Slonovski Bal, Zab’Orchestra, Little Ballroom, Femi Kuti et The Positive Force ou la Fanfare Nationale du Mali.

Rap, hip-hop, reggae, tango argentin, jazz, musique touarègue inviteront le public au voyage tout au long de ce mois très mouvementé qui fera escale dans les musiques caribéennes avec de la salsa et du kompa, entres autres. Tout d’abord le vendredi 5 novembre 2010 au 1000 club du Bourget et le dimanche 7 novembre, à l’espace Renaudie d’Aubervilliers, pour un Bal Salsa où PMO Social Club invitera Orlando Poléo. « La formation PMO, composée d’amateurs, revisite les standards afro-caribéens pour le plus grand plaisir des salseros. Ils auront l’honneur de jouer avec Orlando Poleo, l’un des meilleurs percussionnistes au monde de la tendance jazz latino… ».

Autre date à retenir dans l’agenda des plus friands de musiques caribéennes, celle du samedi 13 novembre à l’espace Fraternité d’Aubervilliers où officiera dès 17 h des artistes de la scène haïtienne pour un autre bal avec Zyltik qui, « même loin de leurs racines, restent liés à celles-ci grâce au kompa ». Le village associatif qui accueillera la manifestation retentira aux sons d’un duo composé d’Atissou Loko (maître tambours qui mélange tradition haïtienne, culture vaudou) et de Jude Joseph, conteur.

Le festival ne s’organise pas uniquement autour de l’organisation de concerts puisqu’il s’agit aussi d’ouvrir des perspectives artistiques plus larges : « la programmation est copieuse, avec des itinéraires de musiques et de saveurs, des rencontres conviviales au coin de la rue, au détour d’un atelier de cuisine, de chant, de danse ou de pratique d’un instrument… ». Des stages de danses et de musique (initiation à la salsa qui pourra accueillir jusqu’à 40 enfants, stages de danse ou de percussions haïtiennes et de rythmes latinos), des expositions, des ateliers cuisines (saveurs salées et sucrées des caraïbes, le 7 novembre) ou encore des conversations musicales au service de la rencontre des cultures et des regards du monde entier sont au programme.

Toutes les informations sur le festival sur le site du festival : www.villesdesmusiquesdumonde.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *