Maykel Blanco y su Salsa Mayor au New Morning le 9 décembre 2011


Salsa Mayor
Salsa Mayor

Maykel Blanco y su Salsa Mayor donne rendez-vous au New Morning, à Paris, le 9 décembre prochain. Une nouvelle occasion de céder à la musique de ce musicien régulièrement présenté comme la nouvelle machine de la timba cubaine.

Pour un Maykel Blanco y su Salsa Mayor, spécial Cuba !, il faudra donc réserver sa place pour le concert unique du vendredi 9 à 20 h 30. Un rendez-vous sous influences timba en compagnie de l’un de ses meilleurs représentants actuels en la personne de Maykel Blanco qui, même s’il a exploré divers styles au cours de sa carrière, est revenu à un impératif majeur : « défendre les racines de la musique cubaine et en même temps offrir aux spectateurs une image jeune et fraîche« . Résultat : une musique qui fait danser depuis maintenant plusieurs années.

Maykel Blanco est né en 1981 à la Havane à Cuba, où il apprend à jouer des percussions en intégrant successivement les écoles Geraldo Guanche et Amadeo Roldan. Rapidement, il se fait remarquer jusqu’à créer à l’âge de 18 ans son orchestre, le Suprema Ley. Suivront des albums, des dizaines de collaborations, avant de prendre la direction du Salsa Mayor et de non seulement s’imposer auprès du public cubain, mais aussi sur les scènes européennes (Paris, Luxembours, Pays-Bas, Suède, etc.) comme un incontournable représentant de la musique cubaine. Désireux de s’impliquer toujours plus dans les compositions, il apprend le piano en autodidacte et amplifie son influence au sein de sa formation et dans une musique qu’aujourd’hui il représente. Mais, surtout, il adopte u piano un style qui lui est propre.

Avec les quatorze musiciens qui l’accompagnent, dont nombre sont issus des écoles d’art de Cuba, Maykel, percussionniste et pianiste, s’illustre dans le style résolument cubain de la timba, s’inspirant notamment de Los Van Van de Juan Formell et reste influencé par la musique de NG La Banda du José Luis Cortés. Après Suprema Ley avec qui il compose et sort les albums Mi olvidé quien era, ou encore Llegaron los Cubanos, il est rejoint par Javier Sotomayor avec lequel il se lance dans l’aventure Salsa Mayor. Aujourd’hui, la formation, qui a connu plusieurs changements, enchaîne les tournées et s’est ainsi rendue à Seattle ou New York aux États-Unis mais également en Colombie, à Zurich, Rome, Lyon ou Milan.

Vendredi 9 décembre, 20 h 30
Maykel Blanco y su Salsa Mayor
Tarif : 25 euros
au New Morning
7 et 9 rue des Petites Ecuries
75010 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *