Patrice Hulman le 2 juillet 2011 au New Morning

Patrice Hulman
Patrice Hulman

Patrice Hulman, prix Sacem du meilleur interprète masculin en 2010; est installé dans le peloton de tête des artistes zouk de ces dernières années. Il en fera la démonstration le 2 juillet à Paris.

Le natif de Saint-Louis de Marie-Galante, ex-membre du groupe Kwebee, sera au New Morning le 2 juillet prochain pour un concert unique. L’occasion pour les retardataires de découvrir son dernier album On nonm, sorti en février 2011 chez Aztec Musique. Un album tout en zouk et en konpa que Patrice Hulman traduira en musique sur la scène du New Morning.

Patrice Hulman, artiste confirmé
Révélé au grand public en 2008 grâce au titre Chabine qu’il interprète en duo avec le rappeur Misié GG alias Fuckly. Patrice Hulman est déjà un artiste confirmé avec une solide expérience de son métier.

C’est dans le club de musique de Saint-Louis de Marie-Galante, sa ville natale, que naît sa passion pour le chant. Alors qu’il est encore au lycée, il devient un des membres fondateurs du groupe Kweebee qui développe une formule originale de chanteur a capela.

Au sein de cette formation, Patrice effectue un travail assidu sur la technique vocale, les harmonies, ce qui leur donne l’opportunité de faire les premières parties d’artistes prestigieux comme Kassav, Malavoi, Jean-Jacques Golman, Jacques Higeliin, ou le trio Espéranza entre autres.

En 1994 puis en 2003, Pascal Vallot fait appel à lui pour lui confier des rôles principaux dans ses comédies musicales. D’abord dans Fatalita l’opéra zouk et ensuite dans La Rue Zabym qui pendant trois saisons d’affilée bat tous les records d’entrées aux Antilles et en Guyane. Parallèlement à ces expériences sur les planches, Patrice s’impose aussi en tant que choriste professionnel en studio et en live.

Avec générosité et talent, Patrice Hulman s’implique corps et âme dans son art et n’hésite pas à s’ouvrir aux échanges avec d’autres artistes guadeloupéens.

« Mes influences musicales sont diverses. Les pianos-bars ont en partie et ont forgé l’artiste que je suis aujourd’hui. C’est là que j’ai élargi mon répertoire en passant par le jazz, les musiques d’improvisation, la variété américaine et française. Je reste cependant profondément ancré dans la musique caribéenne : le zouk (avant tout !), le gwo ka, la biguine et le konpa. Toutes ces expériences m’ont appris le partage, l’amour de la scène et la générosité envers le public« .

Patrice Hulman, 2 juillet 2011 au New Morning (7, 9 Rue des Petites Ecuries – 75010 Paris)
Samedi 2 juillet 2011, à 20 h 30
22,00 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *