TéMA Outre-Mer au Centre musical Fleury Goutte d’Or-Barbara de Paris jusqu’au 15 mai 2011

TéMA Outre-Mer
TéMA Outre-Mer

Le TéMA organisé par le Centre musical Fleury Goutte d’Or-Barbara de Paris porte les couleurs de l’outre-mer. Depuis le 4 mai, le centre musical FGO-Barbara propose une édition tout en Tropiques mouvementés, parrainée par Dédé Saint-Prix et estampillée 2011, année des outre-mer.

C’est dans le quartier de la Goutte d’Or, au coeur du 18e arrondissement de Paris, que l’outre-mer donne rendez-vous au public pour une série de manifestations : concerts, expositions, projections de films, conférences… Ouvert à la culture et à la diversité musicale, le lieu proposera un beau programme au titre duquel on retrouvera Dédé Saint-Prix qui, après les materclass et ateliers (proposés jusqu’au 4 mai), participera à un débat le 7 mai prochain sur le thème « Musiques Résistances ». Autre invité attendu : Ti Coca, artiste de la scène haïtienne spécialiste de musique traditionnelle d’Haïti. Le samedi 14 mai, une autre soirée (et même la nuit) à réserver pour assister au SöUP sessions spécial outre-mer : l’occasion de découvrir une sélection d’artistes indépendants originaires d’outre-mer. L’artiste trinidadienne Z-Star, le rappeur originaire de Birmingham Juice Aleem  pour une première en France ou encore le collectif de DJs Santacrew fourniront le public en ambiance dance floor pour l’entraîner jusqu’à 5 h du matin. Pour commencer, vous pouvez retrouver Erol Josué et son Electro Vodou, à la fois auteur-compositeur, chorégraphe, danseur, chanteur et prêtre vaudou : Erol Josué promet d’occuper la scène dès ce jeudi 5 mai.

Cette nouvelle édition met également en avant l’outre-mer et les traits de son universalité à travers des projections et des conférences. Ainsi, après la diffusion de La Créolisation du Monde, le documentaire d’Yves Billy et Mathieu Glissant sur Edouard Glissant, plusieurs personnalités prendront part à un débat sur le phénomène de créolisation dans les arts, la culture et la société. Le public pourra également accéder à une sélection de documentaires tout au long du TéMA outre-mer en accès libre. Vendredi 6 mai, une soirée performance et films verra notamment les projections de La Noiraude, film de Fabienne et Véronique Kanor, de Zétwal et Ma Grena et moi, de Gilles Elie-Dit-Cosaque.

C’est la compagnie Difé Kako et son Bal Konsèr qui clôturera ces manifestations le dimanche 15 mai. Un spectacle de fermeture « à voir et à danser » au cours duquel la compagnie « s’inspire des répertoires traditionnels caribéens, africains et brésiliens » et invite les spectateurs à danser pour « devenir des acteurs et des ambassadeurs de la danse » de ce Bal Konsèr.

Ce TéMA, année des outre-mer oblige, regroupera des artistes guadeloupéens, martiniquais, réunionnais. Mais les organisateurs font aussi le choix de mettre en lumière des artistes de la Caraïbe basés en Grande Bretagne, à New-York ou en France, souhaitant ainsi « donner à voir et à entendre des sons et des paroles de chercheurs et d’artistes interrogeant chacun à leur manière leur territoire métis, leur territoire intérieur, leur situation de vie ainsi que des notions aussi essentielles en ces temps mouvementés que celles de la créolisation, de la résistance et de la liberté de création ».

Au programme du TéMA Outre-Mer – Tropiques mouvementés
Expositions, du mercredi 4 au dimanche 15 mai 2011
K-Bô Totems Cariba – exposition de sculptures : les sculptures de K-Bô expriment des origines guadeloupéennes et, dans un même mouvement esthétique, elles expriment une singularité et un universel.

Mutation – exposition photographies de Philippe Virapin : Avec Mutation, le photographe Philippe Virapin retranscrit les prouesses chorégraphiques hip-hop de jeunes talents de Guadeloupe. Et le photographe propose une nouvelle vision hip-hop. C’est l’approche des corps en mouvement dans l’espace qu’il souhaite transposer.

Fond des Nègres/Fond des Blancs – exposition photographique/Diaporama d’E. Honorin : Séparés par quelques dizaines de kilomètres, Fond-des-Nègres et Fond-des-Blancs pourraient bien résumer la singularité de la musique haïtienne: une France rêvée, greffée sur une Afrique idéalisée. En Haïti, il n’existe pas de conservatoire de musique mais la musique rurale est un véritable conservatoire du passé…

Jeu 5 mai 2011 – 20 h 30, Erol Josué + Christine Salem
Erol Josué – Electro Vodou
Christine Salem – Maloya Hypnotique

Vendredi 6 mai – 19 h, Soirée Performance et Films
Solitudes Martinique – Performance de Véronique Kanor
Sur scène, deux écrans géants s’interpellent. Bouts de films et photographies ricochent de l’un à l’autre…

Zétwal – film de Gilles Elie-Dit-Cosaque
En 1974, dans une Martinique empêtrée dans des mouvements sociaux, un homme, Robert Saint-Rose, grand admirateur d’Aimé Césaire met sur pied un projet insensé…

La Noiraude, film de Fabienne et Véronique Kanor
Quand Didier lui annonce la fin de leur relation, Marlène sombre dans un désarroi mais ne s’avoue pas vaincue…

Ma Grena’ et moi, film de Gilles Elie-Dit-Cosaque
La Grena’ est le surnom que l’on a donné aux Antilles à la mythique mobylette de Motobécane…

Samedi 7 mai
15 h – La Créolisation du Monde, documentaire sur Édouard Glissant, par Yves Billy et Mathieu Glissant
Édouard Glissant se définit comme un poète philosophe vivant, dit-il dans « son commerce triangulaire » entre la Martinique, New York et Paris. C’est à son fils, en Martinique qu’il raconte son enfance et la géographie de cette île qui marque toute son œuvre…

16 h – Le phénomène de créolisation dans les arts, la culture et la société
Cette table ronde évoque le processus de créolisation et d’intégration de plusieurs langues en une seule nouvelle, aux Antilles et à la Réunion et mesure l’influence de ce phénomène dans la culture, la littérature, la musique, l’Histoire, l’anthropologie et les traitements psychiatriques.

18 h – Musiques Résistances
Projection en avant-première du documentaire musical d’Alice Raulo (2011), suivie d’un débat avec Dédé Saint-Prix, Marie-Line Dahomay, Exxos MètKakola et Marcella Perdomo. Discussion avec des artistes et chercheurs rencontrés lors du tournage.

20 h 30, Hermann + Ti Coca
Hermann – World / Caribbean
À la croisée des cultures et des continents, Hermann porte en elle toute la diversité des musiques caribéennes. Elle « drive » sur les courants Blues, Gwoka, Folk pour créer ce qu’elle a coutume d’appeler son Magma Sonore.

Ti-Coca – Musique Traditionnelle d’Haïti
Ti-Coca est un de ces troubadours dont les textes peuvent être à la fois tendres et virulents. Il tient à la fois du chansonnier – du genre de ces Brassens créoles locaux…

Mardi 10 mai 2011
20 h 30 – Kako expérience + Jeff Baillard
Kako expérience + Guests – Electro
Dans un subtil dosage harmonique et rythmique, les musiques traditionnelles de Guadeloupe, de Martinique et d’ailleurs fusionnent avec les sonorités  modernes et les musiques électroniques.

Jeff Baillard avec Micky Telephe et Paulo Athanase – Trans’Bèlè
Jeff Baillard est Digit’Alchimiste, un chercheur de sons électro-acoustiques, mixant le Bèlè rural martiniquais avec Jungle et Drum&bass dans un mix sauvage « Trans’Bèlè ». Avec Micky Telephe, au tambour, et Paulo Athanase, grande voix du Bèlè…

Jeudi 12 mai
14 h 30 – Projection de Neg Marron, de Jean-Claude Flamand Barny
Josua et Silex, deux amis d’enfance d’une vingtaine d’années, issus d’un milieu familial et social fragilisé, traînent leur ennui en compagnie de leur bande de copains dans un quartier populaire des Antilles d’aujourd’hui. Jusqu’au jour où ils acceptent de participer à une combine crapuleuse…

Tropiques mouvementés – Hors les murs
20 h 30 – Jeudi 12 mai au Xango Bar
DJ Set Jaurés – Musique Tropicale : le Xango Bar invite l’association Soulapression pour un Voodoo set DJ afro-caribéen du tonnerre !

Samedi 14 mai
De 20 h à 5 h su matin : Söup Sessions, spécial outre-mer
Z-Star, Juice Aleem, Saneyes, Freakshow, VJ Simbioptic, Santacrew
Söup (Sound öf Underground People) est une tribune dédiée aux talents émergents de la scène underground, couvrant toutes les formes de musique électro-acoustique.

A la Rue Créole de la Villette
15 h 30 – Carte Blanche au TéMA Outre-MerLe TéMA Outre-Mer et le groupe Kako s’invitent à la grande Halle de la Villette dans le cadre de la Rue Créole.

Dimanche 15 mai
16 h – Bal Konsèr par la compagnie Difé Kako

Projection de courts et moyens métrages – Spécial Outre-mer
Dans le hall du Centre, découvrez une sélection de documentaires tout au long du TéMA Outre-mer en accès libre !
Boulevard 5 février 2009, de Christian Foret, 2009
Broyage de Cannes, de Véronique Kanor, 2009
La Femme qui passe, de Véronique Kanor, 2010
C’est qui l’Homme ?, de Fabienne et Véronique Kanor, 2008
Ballet de Man Coco et Répétition le Ballet de Man Coco : un film de Jean-Claude Cabo, 2001. Chorégraphie et interprétation Ghislaine Decimus et Max Diakok et Crip Ech, Val vidéo art plastik Guadeloupe/Paris 2001
Paroles d’Intérieur, de Christian Foret et Alain Agat, 2009

TéMA Outre-Mer, Centre musical Fleury Goutte d’Or-Barbara, jusqu’au 15 mai 2011

Le TéMA nouveau, organisé par le Centre musical Fleury Goutte d’Or-Barbara, porte les couleurs de l’outre-Mer. Depuis le 4 mai le centre musical FGO-Barbara propose une édition tout en Tropiques mouvementés, parrainée par Dédé Saint-Prix et estampillée 2011, année des outre-mer.

C’est dans le quartier de la Goutte d’Or, que l’outre-mer donne rendez-vous au public, pour une série de manifestations : concerts, expositions, projectionsde films, conférences. Ouvert à la culture et à la diversité musicale, le lieu proposera un beau programme au titre duquel on retrouvera Dédé Saint Prix qui après les materclass et ateliers (proposés jusqu’au 4 mai) particepra à un débat le 7 mai prochain sur le thème « Musiques Résistances ». Autre artiste attendu : Ti Coca, artiste de la scène haïtienne spécialiste de musique traditionnelle d’Haïti. Le samedi 14 mai, une autre soirée (et m^me la nuit) à réserver pour assister au SöUP sessions, spécial outre-mer, l’occasion de découvrir une sélection d’artistes indépendants originaires d’Outre-mer. L’artiste trinidadienne Z-Star, Juice Aleem rappeur originaire de Birmingham pour une première en France ou encore le collectif de DJs Santacrew qui eux aussi fourniront le public en ambianceur dance floor, pour les entraîner jusqu’à 5 h du matin. Déjà pour commencer, vous pouvez retrouver Erol Josué et son Electro Vodou, à la fois auteur-compositeur, chorégraphe, danseur, chanteur et prêtre vaudou : Erol Josué promet d’occuper la scène, dès ce jeudi 5 mai.

Cette nouvelle édition met également en avant l’outre-mer et les traits de son universalité à travers des projections et des conférences. Ainsi après diffusion de La Créolisation du Monde, le documentaire d’Yves Billy et Mathieu Glissant sur Edouard Glissant, plusieurs personnalités prendront part à un débat sur le phénomène de créolisation dans les arts, la culture et la société. Le public pourra également accèder à une sélection de documentaires tout au long du TéMA outre-mer en accès libre. Vendredi 6 mai, une soirée performance et films verra notamment les projections de La Noiraude, film de Fabienne et Véronique Kanor, de Zétwal et Ma Grena et moi, de Gilles Elie-Dit-Cosaque.

C’est la compagnie Difé Kako et son Bal Konsèr qui clôturera, ces manifestations le dimanche 15 mai. Un spectacle de fermeture « à voir et à danser » au cours duquel la compagnie « s’inspire des répertoires traditionnels caribéens, africains et brésiliens » et invite les spectateurs à danser pour « devenir des acteurs et des ambassadeurs de la danse », de ce Bal Konsèr.

Ce TéMA, année des outre-mer oblige regroupera des artistes, guadeloupéens, martiniquais, réunionnais. Mais les organisateurs font aussi le choix de mettre en lumière des artistes de la Caraïbe basés en Grande Bretagne, à New-York ou en France, souhaitant ainsi « donner à voir et à entendre des sons et des paroles de chercheurs et d’artistes interrogeant chacun à leur manière leur territoire métisse, leur territoire intérieur, leur situation de vie ainsi que des notions aussi essentielles en ces temps mouvementés que celles de la créolisation, de la résistance et de la liberté de création ».

Au programme du TéMA Outre-Mer – Tropiques mouvementés
Expositions, du mercredi 4 au dimanche 15 mai 2011
K-Bô Totems Cariba – Exposition de sculptures : les sculptures de K-Bô expriment des origines Guadeloupéennes et, dans un même mouvement esthétique, elles expriment une singularité et un universel.

Mutation – Exposition photographies de Philippe Virapin : Avec Mutation, le photographe Philippe Virapin
retranscrit les prouesses chorégraphiques Hip-Hop de jeunes talents de Guadeloupe. Et le photographe propose une nouvelle vision Hip-Hop. C’est l’approche des corps en mouvement dans l’espace qu’il souhaite transposer.

Fond des Nègres/Fond des Blancs – Exposition photographique/Diaporama d’E. Honorin : Séparés par quelques dizaines de kilomètres, Fond-des-Nègres et Fond-des-Blancs pourraient bien résumer la singularité de la musique haïtienne: une France rêvée, greffée sur une Afrique idéalisée. En Haïti, il n’existe pas de conservatoire de musique mais la musique rurale est un véritable conservatoire du passé…

Jeu 5 mai 2011 – 20 h 30, Erol Josué + Christine Salem
Erol Josué – Electro Vodou
Christine Salem – Maloya Hypnotique

Vendredi 6 mai – 19 h, Soirée Performance et Films
Solitudes Martinique – Performance de Véronique Kanor
Sur scène, deux écrans géants s’interpellent. Bouts de films et photographies ricochent de l’un à l’autre…

Zétwal – Un film de Gilles Elie-Dit-Cosaque
En 1974, dans une Martinique empêtrée dans des
mouvements sociaux, un homme, Robert Saint-Rose, grand admirateur d’Aimé Césaire met sur pied un projet insensé…

La Noiraude, film de Fabienne et Véronique Kanor
Quand Didier lui annonce la fin de leur relation, Marlène sombre dans un désarroi mais ne s’avoue pas vaincue…

Ma Grena’ et moi – Un film de Gilles Elie-Dit-Cosaque
La Grena’ est le surnom que l’on a donné aux Antilles à la mythique mobylette de Motobécane…

Samedi 7 mai
15 h – La Créolisation du Monde, documentaire sur Edouard Glissant, par Yves Billy et Mathieu Glissant
Edouard Glissant se définit comme un poète philosophe vivant, dit-il dans « son commerce triangulaire » entre la Martinique, New York et Paris. C’est à son fils, en Martinique qu’il raconte son enfance et la géographie de cette île qui marque toute son oeuvre…

16 h – Le phénomène de créolisation dans les arts, la culture et la société
Cette table ronde évoque le processus de créolisation et d’intégration de plusieurs langues en une seule nouvelle, aux Antilles et à la Réunion et mesure l’influence de ce phénomène dans la culture, la littérature, la musique, l’Histoire, l’anthropologie et les traitements psychiatriques.

18 h – Musiques Résistances
Projection en avant première du documentaire musical d’Alice Raulo (2011), suivie d’un débat avec Dédé St-Prix, Marie-Line Dahomay, Exxos MètKakola et Marcella Perdomo. Discussion avec des artistes et chercheurs rencontrés lors du tournage.

20 h 30, Hermann + Ti Coca
Hermann – World / Caribbean
À la croisée des cultures et des continents, Hermann porte en elle toute la diversité des musiques caribéennes. Elle « drive » sur les courants Blues, Gwoka, Folk pour créer ce qu’elle a coutume d’appeler son Magma Sonore.

Ti-Coca – Musique Traditionnelle d’Haïti
Ti-Coca est un de ces troubadours dont les textes peuvent être à la fois tendres et virulents. Il tient à
la fois du chansonnier – du genre de ces Brassens créoles locaux…

Mardi 10 mai 2011
20 h 30 – Kako expérience + Jeff Baillard
Kako expérience + Guests – Electro
Dans un subtil dosage harmonique et rythmique, les musiques traditionnelles de Guadeloupe, de Martinique et d’ailleurs fusionnent avec les sonorités  modernes et les musiques électroniques.

Jeff Baillard avec Micky Telephe et Paulo Athanase – Trans’Bèlè
Jeff Baillard est « Digit’Alchimiste », un chercheur de sons électro-acoustiques, mixant le Bèlè rural martiniquais avec Jungle et Drum&bass dans un mix sauvage « Trans’Bèlè ». Avec Micky Telephe, au tambour, et Paulo Athanase, grande voix du Bèlè…

Jeudi 12 mai
14 h 30 – Projection de Neg Marron, de Jean-Claude Flamand Barny
Josua et Silex, deux amis d’enfance d’une vingtaine d’années, issus d’un milieu familial et social fragilisé, traînent leur ennui en compagnie de leur bande de copains dans un quartier populaire des Antilles d’aujourd’hui. Jusqu’au jour où ils acceptent de participer à une combine crapuleuse…

Tropiques mouvementés – Hors les murs
20 h 30 – Jeudi 12 mai au Xango Bar
DJ Set Jaurés – Musique Tropicale : le Xango Bar invite l’association Soulapression pour un Voodoo set DJ afro-caribéen du tonnerre !

Samedi 14 mai
De 20 h à 5 h su matin : Söup Sessions, spécial outre-mer
Z-Star, Juice Aleem, Saneyes, Freakshow, VJ Simbioptic, Santacrew
Söup (Sound öf Underground People) est une tribune dédiée aux talents émergents de la scène underground, couvrant toutes les formes de musique électro-acoustique.

Dimanche 15 mai
16 h – Bal Konsèr par la comp agnie Difé Kako

Projection de courts et moyens métrages – Spécial Outre-mer
Dans le hall du Centre, découvrez une sélection de documentaires tout au long du TéMA Outre-mer en accès libre !
– Boulevard 5 février 2009, de Christian Foret, 2009
– Broyage de Cannes, de Véronique Kanor, 2009
– La Femme qui passe, de Véronique Kanor, 2010
– C’est qui l’Homme ?, de Fabienne et Véronique Kanor, 2008
– Ballet de Man Coco et Répétition le Ballet de Man Coco : un film de Jean-Claude Cabo, 2001. Chorégraphie et interprétation Ghislaine Decimus et Max Diakok et Crip Ech-Val vidéo art plastik Guadeloupe/Paris 2001
– Paroles d’Intérieur » de Christian Foret et Alain Agat, 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *