Les mangroves secrètes du Venezuela, de la Guyane, de Martinique, de Guadeloupe sur Ushuaia TV

Les mangroves sont observées ou exploitées de façons différentes selon les pays caribéens où elles s’étendent. Des approches tantôt écologiques, tantôt économiques comme le montreront les différents documentaires diffusés sur Ushaïa TV. Le Venezuela, la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique offrent, via leurs territoires côtiers, des aspects de cette diversité dont la nécessité d’une protection accrue fait son chemin dans les esprits.

Aujourd’hui, les mangroves intéressent fortement les chercheurs et les décideurs des régions tropicales. Pascal Saffache, président de l’université des Antilles-Guyane, décrit « ces forêts aux caractéristiques particulières » (dans Les mangroves caribéennes : des milieux fragiles nécessitant une politique de gestion et de protection adaptée). Selon lui, « bien qu’elles jouissent d’une très mauvaise image – zones putrides et mal odorantes, infestées de moustiques, de serpents et de crocodiles – les mangroves sont écologiquement nécessaires. Tout d’abord, elles ont une importante fonction paysagère puisque, dans la Caraïbe par exemple, elles représentent souvent le seul espace de verdure littorale ».

Les caméras des réalisateurs Phillipe Fontenoy, de Laurent Champonnois, de Daniel Nlandu Nganga et de Jérôme Veyret nous permettront peut-être d’en savoir plus.

Protéger Mochima, samedi 23 avril, 20 h 40
Le Delta de l’Orénoque au Venezuela est le second plus grand delta du monde par sa superficie. Étendu sur 370 km de côtes, percé par des centaines de canaux, le delta vit au rythme des marées. Avec 1 à 2 mètres par marée, il voit ses eaux salées aller jusqu’à 250 kilomètres à l’intérieur des côtes. Ce delta abrite une des plus importantes forêts de mangrove au monde. Chaque année, elle subit de grosses crues de juillet à novembre (augmentation de 8 à 12m), rythmant la vie de la faune, de la flore et de la population des Waraos.
Rediffusions – Protéger Mochima
Dimanche 24 avril, à 17 h 20
Mercredi 27 avril, à 9 h 35
Vendredi 6 mai, 00 h 15
Jeudi 12 mai, 16 h 50
Dimanche 15 mai, 10 h 45

Guyane, mangroves et migrateurs, samedi 23 avril, à 21 h 05
Alors que la Guyane est connue pour son extraordinaire forêt amazonienne et ses nombreux fleuves, rares sont ceux qui savent que ses côtes sont uniques au monde ! Des mangroves, véritables « forêts mobiles», accueillent des milliers d’animaux migrateurs chaque année. Elles profitent également aux Amérindiens Ka’lina qui y chassent et pêchent, fidèles à leurs traditions. Ce film part à la découverte de ces modes de vie et nous entraîne dans une aventure scientifique en perçant les secrets de la tortue Luth, une espèce encore énigmatique…
Rediffusions – Guyane, mangroves et migrateurs :
Dimanche 24 avril, 04 h 40
Mercredi 27 avril, 10 h 00
Jeudi 28 avril, 16 h 35
Vendredi 6 mai, 00 h 40
Lundi 9 mai, 10 h 25
Jeudi 12 mai, 17 h 15
Dimanche 15 mai, 16 h 05

Guadeloupe, il faut sauver Jarry…, vendredi 29 avril, 0 h 40
En Guadeloupe, la mangrove représente 8 000 hectares, ce qui en fait la plus grande superficie de zones humides des Petites Antilles. Mais ces espaces naturels exceptionnels subissent pour la plupart des menaces d’origine humaine : destruction en amont des écosystèmes, modification de la circulation des eaux douces, salées et saumâtres, braconnage, pollution…
Rediffusions – Guadeloupe, il faut sauver Jarry
Jeudi 5 mai, 16 h 45
Dimanche 8 mai, 10 h 25

Martinique, on a sauvé la baie de Genipa, jeudi 28 avril 2011, 17 h 05
Des carcasses de voitures au milieu de la mangrove, des récifs coralliens en décomposition, des pécheurs qui relèvent des casiers presque vides… La baie de Fort-de-France est malade, très malade… Cette séquence résumera l’ensemble des problématiques auxquelles la baie est confrontée en matière d’environnement : la pollution, l’envasement et l’urbanisation sauvage. Mais pour bien comprendre comment tout cela est arrivé, il faut comprendre comment fonctionne un bassin versant ; comment tous les écosystèmes sont reliés, des forêts au dessus de Fort-de-France au corail à quarante mètres sous l’eau…
Rediffusion – Martinique, on a sauvé la baie de Genipa
Lundi 9 mai 2011, 10 h 50

One thought on “Les mangroves secrètes du Venezuela, de la Guyane, de Martinique, de Guadeloupe sur Ushuaia TV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *