Colloque international « Autour des zoos humains » les 24 et 25 janvier 2012 au musée du quai Branly

Colloque international "Autour des zoos humains"
Colloque international "Autour des zoos humains"

Depuis novembre 2011, le musée du quai Branly accueille l’exposition Exhibitions – L’invention du sauvage qui « met en lumière l’histoire de femmes, d’hommes et d’enfants, venus d’Afrique, d’Asie, d’Océanie ou d’Amérique, exhibés en Occident… » Le colloque international « Autour des zoos humains » sera l’un des événements associés à cette exposition. Il se tiendra les 24 et 25 janvier 2012 au théâtre Claude Lévi-Strauss, l’un des espaces du musée.

Autour de l’exposition qui se tiendra jusqu’au 3 juin 2012, plusieurs manifestations sont proposées, dont ce colloque international organisé en collaboration avec la Fondation éducation contre le racisme, le CNRS et le Groupe de recherche Achac. Il verra la présence de plusieurs spécialistes internationaux qui participeront à des tables rondes thématiques.

La construction de la race et d’un regard dans les exhibitions ethnographiques ; l’invention de l’autre, Images et imaginaires sur les « sauvages » dans les exhibitions, une histoire du regard ; Exhibition, colonisation et construction nationale, l’impact des exhibitions et Le sauvage, une construction ordinaire, enjeux contemporains : ce sont les questionnements au programme de ce colloque qui s’ouvrira le 24 janvier à 10 h par une présentation de Lilian Thuram, commissaire général de l’exposition Exhibitions. Les spécialistes débattront autour du rôle des exhibitions et de certains modes d’expression dans la construction de la « sauvagerie » et de l’image du sauvage, de leur utilisation dans la colonisation, etc.

Exhibitions – L’invention du sauvage
Exhibitions met en lumière l’histoire de femmes, d’hommes et d’enfants, venus d’Afrique, d’Asie, d’Océanie ou d’Amérique, exhibés en Occident à l’occasion de numéros de cirque, de représentations de théâtre, de revues de cabaret, dans des foires, des zoos, des défilés, des villages reconstitués ou dans le cadre des expositions universelles et coloniales. Un processus qui commence au 16e siècle dans les cours royales et va croître jusqu’au milieu du 20e siècle en Europe, en Amérique et au Japon.

Peintures, sculptures, affiches, cartes postales, films, photographies, moulages, dioramas, maquettes et costumes donnent un aperçu de l’étendue de ce phénomène et du succès de cette industrie du spectacle exotique qui a fasciné plus d’un milliard de visiteurs de 1800 à 1958 et a concerné près de 35 000 figurants dans le monde.

À travers un vaste panorama composé de près de 600 œuvres et de nombreuses projections de films d’archives, l’exposition montre comment ces spectacles, à la fois outil de propagande, objet scientifique et source de divertissement, ont formé le regard de l’Occident et profondément influencé la manière dont est appréhendé l’Autre depuis près de cinq siècles.

L’exposition explore les frontières parfois ténues entre exotiques et monstres, science et voyeurisme, exhibition et spectacle, et questionne le visiteur sur ses propres préjugés dans le monde d’aujourd’hui. Si ces exhibitions disparaissent progressivement dans les années 30, elles auront alors accompli leur œuvre : créer une frontière entre les exhibés et les visiteurs. Une frontière dont on peut se demander si elle existe toujours ?

Mardi 24 janvier 2012
Table ronde 1
10 h – 13 h : La construction de la race et d’un regard dans les exhibitions ethnographiques, l’invention de l’autre.
Avec : Claude Blanckaert, William Schneider, Sandrine Lemaire, Christian Joschke, Bernard Andrieu, André Langaney et Sylvie Chalaye

Table ronde 2
14 h 30 – 17 h 30 : Images et imaginaires sur les « sauvages » dans les exhibitions, une histoire du regard
Avec : Patricia Morton, Patricia Falguières, Eric Deroo, Zeynep Çelik, Marylène Patou-Mathis, Sadiah Qureshi et James Smalls

Mercredi 25 janvier 2012
Table ronde 3
10 h – 13 h : Exhibition, colonisation et construction nationale, l’impact des exhibitions
Avec : Achille Mbembe, Catherine Coquery-Vidrovitch, Patrick Minder, Volker Barth, Nicola Labanca, Charles Fordsick et Robert Rydell

Table ronde 4
14 h 30 – 18 h : Le sauvage, une construction ordinaire, enjeux contemporains
Avec : Michel Wieviorka, Doudou Diène, Elsa Dorlin, Françoise Vergès, Ninian Van Blyenburgh, Carole Reynaud-Paligot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *