Fanon au programme du 1er congrès international de psychiatrie et d’addictologie de la Caraïbe, du 24 au 26 octobre 2011

Le premier congrès international de psychiatrie et d’addictologie de la Caraïbe, organisé en Martinique du 24 au 26 octobre 2011, réunira à la fois de nombreux professeurs et spécialistes de la psychiatrie, mais aussi des écrivains et personnalités observateurs avertis et attentifs de la société caribéenne, comme Patrick Chamoiseau, Mireille Fanon-Mendes France et Daniel Maximin. Ils interviendront notamment lors des échanges consacrés à l’héritage et aux réflexions du psychiatre martiniquais Frantz Fanon, dont les thèses et les philosophies trouvent pleinement leur place dans les défis qui s’imposent aujourd’hui.

Les 24, 25 et 26 octobre 2011, Fort-de-France en Martinique accueille ce premier congrès au centre duquel il sera question des avancées en psychiatrie et addictologie. Trois jours de tables rondes qui devraient marquer les esprits au vu de la richesse des intervenants et de l’ambition affichée par l’association First Caraïbe et son président, le professeur Aimé Charles-Nicolas.

Ces journées s’ouvriront le lundi 24 à L’Atrium de Fort-De-France sur le thème de « Fanon hier et aujourd’hui ». Les concepts de l’auteur de Peau noire, masques blancs et des Damnés de la terre, acteur de la libération algérienne, trouvent très logiquement leur place dans le cadre de ce congrès international. Fanon, au-delà des masques et des peaux,  Fanon, actualité et exégèse d’une pensée émancipatrice, Fanon et l’Algérie depuis 50 ans, Les événements de février de Guadeloupe et Martinique à la lumière de la pensée de Frantz Fanon, Fanon, le transculturel et la créolité, Fanon, 50 ans après : résister à l’air du temps présent : autant de thématiques qui donneront l’occasion d’échanger sur les pensées du psychiatre martiniquais et de constater la modernité et le rayonnement de ses travaux. « À la lueur de ces réflexions très actuelles, notre journée sera l’occasion d’une relecture des concepts d’identité culturelle, d’ethnicité, de créolisation, de mondialisation », expliquent les organisateurs.

Deux jours durant, les experts se pencheront plus principalement sur les questions de psychiatrie et d’addictologie, ils partageront travaux et expériences sur les multiples aspects thérapeutiques de ces problèmes, avec évidemment des échanges de vues et des discussions portant plus spécifiquement aux réalités observées dans la Caraïbe. Des territoires qui forment un terrain d’observation des divers troubles, dépendances et maladies : « la Caraïbe, terre de métissage et de contrastes culturels, imprégnée de son histoire de colonisation et d’esclavage, est résolument ouverte sur le XXIe siècle. Afin de remplir son rôle de laboratoire mondial de la biodiversité humaine, elle intensifie ses échanges entre les 28 pays qui la composent et avec le reste du monde. Nous apprendrons à mieux connaître la psychiatrie et l’addictologie de la Caraïbe et de l’outre-mer français. La Caraïbe des consommateurs de rhum, de cannabis et de crack a développé une expertise en addictologie ».

Spécialistes et chercheurs venus non seulement de la Caraïbe (Martinique, Guadeloupe, Cuba, Jamaïque, Sainte-Lucie, etc.) mais aussi de Montréal, Paris ou encore Philadelphie reviendront, sur leurs expériences et les différents constats qui à terme enrichiront les questions constamment ouvertes sur la psychiatrie dans le monde. Le congrès international de psychiatrie et d’addictologie de la Caraïbe servira ces enjeux.

Au nombre des rendez-vous de cette manifestation, la projection du film Frantz Fanon, une vie, un combat, une œuvre, le film de Cheick Djemal. Trois séances sont prévues dans la programmation.

ATRIUM

6 rue Jacques Cazotte
97200 Fort-de-France
Martinique FWI

Hôtel Carayou
La Pointe du Bout
97 229 Trois Ilets
Martinique FWI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *