L’outre-mer au Salon international de l’agriculture 2010

Le Salon de l’agriculture bat son plein depuis le 27 février dernier et jusqu’au 7 mars. Comme chaque année, l’outre-mer a planté ses stands et est représentée lors de ce grand rendez-vous international.

Le pavillon 7 du Salon de l’agriculture accueille parmi ses exposants des institutionnels, des producteurs, des distributeurs de Martinique, Guyane et Guadeloupe venus défendre le fruit de leur agriculture et de leur territoire respectifs avec discours, dégustations et sons traditionnels à l’appui.

« La banane de Guadeloupe & Martinique » en vedette
L’un des stand les plus visibles, c’est bien celui vantant les mérites de la banane antillaise, dans la continuité des spots publicitaires que l’on a découverts ces derniers mois. L’opération marketing s’est poursuivie avec dégustations et force exposés sur les bienfaits et apports de ce fruit. L’aliment tenait vraiment la vedette mais c’est aussi toute la culture et l’histoire des plantations de banane qui étaient mises en exergue : les exposants profitent de cette vitrine annuelle pour inviter à découvrir, éventuellement lors d’un prochain passage en Martinique ou en Guadeloupe, le musée de la banane de Sainte-Marie ou le site historique basé dans la commune de Bouillante.

Parmi les autres produits mis en évidence trône le rhum, par exemple celui de la Guyane au milieu des fleurs ou des vases en bambou élégamment exposés sur le stand de la chambre de l’agriculture. La Guyane montre aussi ses atouts fruités qui font sa bonne réputation : le ramboutan, l’ananas, etc.

L’Odeadom en ambassadeur de poids

Pour sa 13e participation, l’Office de développement de l’économie agricole d’outre-mer propose « une exposition de photos aériennes retraçant pour chacun des départements et collectivités d’outre-mer les évolutions notables ayant marqué l’agriculture de ces territoires depuis 1984 ».

Patrick Karam
Patrick Karam au salon

Outre ce gros plan sur l’évolution de l’agriculture, le public pourra apprécier autour des animations mises en place certaines spécificités, notamment « les plantes aromatiques, à parfum, médicinales et stimulantes, l’élevage, les légumes ». Sera également organisé un concours entre les exposants : « les visiteurs auront l’occasion de participer au 6e prix du public en désignant leur stand préféré de l’espace outre-mer. Un tirage au sort parmi les bonnes réponses désignera la personne qui se verra remettre un cadeau prestige ».

Comme chaque année, le public sillonne les allées du salon avec pour but de découvrir les spécialités made in Guyane, Guadeloupe ou Martinique et peut s’offrir une dégustation de punch ou une exploration culinaire à l’une des tables dressées à cet effet avec en fond sonore, comme ce lundi après midi, le son du groupe Gwada Ka. On retrouve donc dans les allées les profanes mais aussi ceux qui arpentent les allées à la recherche des produits de chez eux.

Enfin, les exposants espèrent d’autres visiteurs comme Marie-Luce Penchard, ministre de l’outre-mer. Ils ont déjà reçu, le lundi 1er mars, celle de Patrick Karam, délégué interministériel pour l’Égalité des chances des Français d’outre-mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *