20e Conférence biennale de la Société de Linguistique des Caraïbes

La Société de Linguistique des Caraïbes (SLC), la Société des Languages Créoles et Pidgins (SPCL) et l’Association des Créoles à Base Lexicale Portuguaise et Espagnole (ACBLPE) se réuniront à Oranjestad, en Aruba, du 5 au 8 août 2014, pour la 20e Conférence biennale de la Société de Linguistique des Caraïbes. Cette année, la conférence est consacrée au thème « Les Caraïbes aujourd’hui : conscience et développement du langage ».

Parmi les nombreuses interventions attrayantes inscrites au programme, nous avons retenu les suivantes :

  • « Une étude de la négation dans le créole franco-antillais de la Grenade » par Marguerite-Joan Joseph (mardi 5 août à 13 h 40), une auteure née à Grenade qui a insisté pour étudier cette langue dès l’âge de 7 ans et l’a enseignée à l’université des Caraïbes de Grenade ;
  • « Marqueurs pré-verbaux dans le créole franco-antillais de Trinidad » par Nicole Scott (mardi 5 août à 14 h) ;
  • « Lexicographie du créole caribéen comme un phénomène culturel » par Valentyna Skybina et Natali Bytko (mercredi 6 août à 9 h) ;
  • « Longueur et fréquence des mots dans les pidgins et les créoles » par Anna Jon-And, Mikael Parkvall et Alexander Funcke (mercredi 6 août à 9 h 20) ;
  • « Défis et solutions dans la lexicographie des langues amérindiennes de Guyane » par David Frank (mercredi 6 août à 15 h 20) ;
  • « Examen des motifs de perception et de production des articles définis dans le créole haïtien » par Marie-Michelle Monereau (jeudi 7 août à 9 h) ;
  • « Evolution du langage dans le français de Saint-Barth : l’influence de la zone géographique ou le développement interne de la langue » par Julianne Maher (jeudi 7 août à 10 h) ;
  • « L’influence du portugais sur le créole guyanais » par Sabriya Fisher (jeudi 7 août à 10 h 20) ;
  • « L’expression du génitif chez les créolophones casamançais : un cas de contact de langues » par Joseph Nunez et François Jean (jeudi 7 août à 10 h 40) ;
  • « L’élaboration et le pilotage du premier outil d’évaluation de la langue pour les enfants qui apprennent le créole haïtien » par Isabelle Barriere, Blandine Joseph et Prince Guetiens (jeudi 7 août à 11 h 20) ;
  • « L’idéologie de l’économie en créole guyanais » par Walter Edwards (jeudi 7 août à 14 h 20) ;
  • « La disparition du tamoul dans le français des Caraïbes » par Helene Zamor (jeudi 7 août à 16 h 40) ;
  • « Alternance entre variétés étroitement liées : le cas du français et de ses créoles à Cayenne » par Jason Siegel (vendredi 8 août à 9 h) ;
  • « Agencement et motifs de la créolisation linguistique du français, de l’anglais, de l’espagnol et du néerlandais dans les Caraïbes » par Diana Ursulin Mopsus, Jean Ourdy Pierre, Lourdes González Cotto, Neusa Rodríguez Montemoíño, Carlos Rodríguez Iglesias et Tamita Brown (vendredi 8 août à 10 h 40).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *