Expo : « Buena Vista, art contemporain à Cuba » à la Fondation Clément en Martinique

Jusqu’au 18 novembre 2018, la Fondation Clément en Martinique accueille l’exposition Buena Vista, art contemporain à Cuba. Au total, 18 personnalités sélectionnées pour évoquer la vitalité et le synchronisme qui caractérisent une génération d’artistes cubains en phase avec le monde et ses différents profils.

Alors que se poursuit l’exposition de Édouard Duval-Carrié (visible jusqu’au 16 octobre), la Fondation Clément offre ses murs à une nouvelle exposition en réunissant des artistes cubains sous le titre pragmatique Buena Vista, art contemporain à Cuba. L’exposition se tiendra jusqu’au 18 novembre 2018.

Belkis Ayón | Sikàn
Photo : Jean-Baptiste

L’ensemble des artistes représentés travaillent à La Havane (Belkis Ayón est décédée en 1999), une ville qui affiche son dynamisme culturel, notamment en matière d’art contemporain, comme l’a prouvé la tenue de la #00Bienal de La Habana en mai dernier. Un événement indépendant né de la volonté d’un groupe d’artistes cubains désireux compenser l’absence de l’officielle Bienal de La Habana, dont la 13e édition a été reportée à 2019 suite aux dégâts causés par les derniers ouragans.

Les 18 artistes cubains présents à travers leurs créations à la Fondation Clément sont de notoriété internationale, animent la scène culturelle de leur pays et continuent d’influer sur une production qui contribue à faire de La Havane une place imposante de l’art contemporain. L’exposition Buena Vista, art contemporain à Cuba s’avère une occasion à ne pas rater pour ceux qui veulent mieux apprécier cette énergie.

18 acteurs de l’art contemporain cubain
Parmi eux…
Abel Barroso, connu sur la scène internationale, dont certaines œuvres font partie de la collection du MoMA ; Alejandro Campins présenté dans de nombreuses expositions collectives ou personnelles, au Mexique, en Espagne, aux États-Unis, en Allemagne… adepte des grands formats qui « s’inspirent de l’histoire, de l’architecture et de la mémoire de son pays natal » ; René Francisco et sa Fabrica de Utopias qui montre des personnages à l’œuvre pour la couture de drapeaux aux couleurs de Cuba et des USA, travail qui illustre les dimensions sociologiques et politiques de sa démarche artistique ; Diana Fonseca lauréate en 2015 du prix d’art latino-américain EFG – ArtNexus qui réinterprète la réalité s’appuyant sur des événements ou objets simples du quotidien pour au final donner vie à des œuvres mêlant réalité et fiction ; Kcho (Alexis Leyva Machado) connu pour ses sculptures et installations dont les créations se rapportent souvent à la mer et interroge des questions d’actualité comme l’exode ou l’identité vues depuis Cuba ; Sandra Ramos qui, entre autres, explore le contexte politique et social contemporain cubain, à travers ses peintures, collages, installations et animations numériques ; Làzaro Saavedra l’un des plus importants artistes conceptuels cubains…

Làzaro Saavedra

Belkis Ayón, Roberto Diago, Humberto Diaz, Alexis Esquivel, Diana Fonseca, Manuel Mendive, Michel Pérez Pollo, Mabel Poblet, Eduardo Ponjuàn, Reynerio Tamayo, José Angel Toirac, José Yaque font également partie du voyage en Martinique via l’exposition.

Buena vista, art contemporain à Cuba (par Gilbert Brownstone, commissaire de l’exposition)
Jusqu’à récemment les artistes traitaient d’aspects très spécifiques à Cuba. À commencer par l’insularité que racontent les bateaux, les voiles et les rames de Kcho, puis la religion, la Santeria et le culte africain très vivants à Cuba, qui nourrissent l’œuvre de Mendive et, sous une autre forme, celle de Belkis Ayon.

La politique de l’île et les événements historiques inspirent l’esprit affûté d’artistes comme Toirac, René Francisco ou Tamayo, ou encore l’affirmation de la négritude les peintures de Diago et Esquivel. À travers toutes ces œuvres, nous sommes à Cuba et nulle part ailleurs.

Depuis une décennie, l’art s’est universalisé à Cuba, on découvrira alors les œuvres récentes d’artistes comme Campins, Yaque ou encore Humberto Diaz, qui posent la question de la mise en œuvre du principe de responsabilité de la communauté internationale, l’avènement d’un monde d’interdépendances écologiques, politiques, économiques et sociales.

Cette exposition des œuvres de dix-huit artistes cubains offre un panorama de la créativité à Cuba.

Buena Vista, art contemporain à Cuba
28 septembre – 18 novembre 2018 à la Fondation Clément (Le François, Martinique)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *