Exposition : Aimé Césaire, Lam, Picasso, « Nous nous sommes trouvés » au Grand Palais à partir du 16 mars 2011

Cette exposition est organisée par la RMN (Réunion des musées nationaux RMN)-Grand Palais dans le cadre de « 2011 Année des Outre-mer ». Sa présentation est ensuite programmée en Martinique et en Guadeloupe.

Cette exposition, organisée dans le cadre de « 2011 Année des Outre-mer », célèbre le 70e anniversaire de la fructueuse rencontre entre Aimé Césaire (1913-2008) et Wifredo Lam (1902-1982), « un coup de foudre » dira le poète, « deux artistes frères » affirmera le peintre. Outre les toiles et eaux-fortes de Lam, elle réunit des gravures de Picasso et des œuvres d’autres artistes inspirées par les poèmes et écrits de Césaire.

Pour mémoire, 2011 inaugure aussi l’hommage voulu par l’UNESCO, qui a souhaité que soient honorés à travers le monde, dans les quatre prochaines années, les trois grands poètes du XXe siècle symbolisant « l’universel réconcilié » que sont Aimé Césaire, Pablo Neruda et Rabindranath Tagore.

Un atelier enfant pour l’exposition : Un air de vague à slam (visite slamée 12-14 ans)
L’exposition célèbre l’oeuvre d’Aimé Césaire (1913-2008) et illustre l’amitié fructueuse qui lia le poète martiniquais, auteur du Cahier d’un retour au pays natal, et le grand peintre cubain Wifredo Lam (1902-1982). Elle rappelle aussi que Picasso (1881-1973) illustra de 32 gravures le recueil de Césaire Corps perdu. Poèmes, peintures et eaux-fortes se font écho, plongeant le visiteur dans l’histoire de leurs dialogues fraternels.

Rendez-vous « aux portes de la beauté », pour une traversée poétique et picturale sur les territoires de l’étrange. Ici, les poèmes prennent vie sous un coup de crayon, sous la caresse d’un pinceau, ou avec la voix d’un passeur de mots. Silence… écoutons les dialogues que se tiennent ces poètes, laissons vibrer l’écho de leurs conversations pour mieux en cerner les contours… Accompagnés d’un conférencier et d’un artiste slameur, les enfants découvrent l’exposition à travers différents thèmes, autant de manières d’appréhender le monde contemporain : l’histoire des Outre-mer, la personnalité d’Aimé Césaire, le cubisme, la poésie, le slam…

Autour de l’exposition : activités culturelles gratuites : Aimé Césaire
Mercredi 1er juin 2011
Regards croisés sur la poétique de deux caribéens : Césaire et Lam
Par Lilian Pestre de Almeida, professeur de littérature française et littératures francophones au Brésil, au Québec et en France – Paris III – Sorbonne nouvelle
La première rencontre de Lam et Césaire date de 1941. Le peintre, qui rentre à Cuba après des années passées en Europe, découvre Cahier d’un retour au pays natal au cours d’une escale à la Martinique. De ce choc esthétique naissent des relations qui dureront jusqu’à la mort de Lam en 1982, Césaire composant alors en hommage à son ami un extraordinaire « tombeau » en 10 poèmes. Sans parler d’influence réciproque directe, on peut dire que ces deux créateurs venus de cultures métissées, enracinées dans les Amériques noires, ont poursuivi pendant 40 ans un dialogue puisant dans un univers symbolique semblable, grâce à des poétiques orphiques de redécouverte du monde.
Liliane Pestre de Almeida prépare l’édition critique du Cahier d’un retour au pays natal.

Informations pratiques
Tous les renseignements sont disponibles sur le site de l’exposition
Accès prioritaire sur présentation d’une invitation à retirer aux comptoirs d’accueil à compter de sept jours avant la date de la manifestation.
Entrée gratuite – Les rendez-vous du mercredi soir – Auditorium Entrée Champs Elysées à 18 h 30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *