Exposition : La nouvelle figuration antillo-guyanaise autour de Georges Rohner, au siège de la BCPE à Paris du 14 au 28 octobre 2011

Le groupe BPCE présente l’exposition Nouvelle figuration antillo-guyanaise autour de Georges Rohner, du 14 au 28 octobre 2011, dans les locaux de son siège parisien au 50 avenue Pierre Mendès-France dans le 13e arrondissement. Le peintre sera également à l’honneur à partir du 19 octobre au musée de la marine avec une autre exposition : Georges Rohner et la Guadeloupe (1934-1936).

Autour de Georges Rohner
Autour de Georges Rohner

Le point culminant de cette exposition est sans aucun doute Les pêcheurs des Saintes, pièce maîtresse de l’œuvre de Georges Rohner et de l’histoire de l’art figuratif. Outre la pièce restaurée et classée monument historique, cinq artistes caribéens exposeront jusqu’au 29 octobre. Même si l’exposition porte aujourd’hui le label 2011 année des outre-mers, elle trouve son origine dans un projet lancé bien avant qui a vu sa concrétisation avec une tournée aux Antilles et en Guyane depuis novembre 2010. Aujourd’hui à Paris, elle permet au plus grand nombre de constater la valeur de la création artistique représentée par les toiles des cinq peintres. Autour de Georges Rohner qui, « au cours de son service militaire en Guadeloupe, décore l’Hôtel de ville de Basse-Terre » et de son œuvre Les pêcheurs des Saintes (1936), des plasticiens et une exposition originale : « par la richesse de styles des tableaux présentés, par la recherche picturale figurative enracinée dans le quotidien, celle qu’avait su saisir Rohner…« .

Chomereau Lamotte, Paul Elliott Thuleau, Antoine Heckly, Habdaphaï et Olivia Debyser ont des parcours différents qui ajoutent au caractère authentique de l’exposition. Ainsi, aux côtés de Paul Elliott Thuleau, ancien étudiant en architecture réputé pour ses peintures de cases antillaises, on retrouve les tableaux de Chomereau Lamotte, une artiste passée par les ateliers de Michel Rovelas en Guadeloupe après s’être formée toute seule. Antoine Heckly, installé à Saint-Barthélémy depuis 1993, présentera à Paris son travail sur l’eau et sa fluidité, lui qui peint avec force détail et dépeint sa peinture comme « une manière d’hyper-réalisme« . Il retrouve dans ce projet avec Habdaphaï, Olivia Debyser, le premier artiste plasticien martiniquais et son concept du syncrétisme pictural. Artiste plasticien fécond et multidisciplinaire, il s’intéresse aujourd’hui au devenir de l’art dans la Caraïbe. La seconde, Olivia Debyser, installée en Guyane depuis 1989 après avoir découvert à Taipei la peinture traditionnelle chinoise, utilise aujourd’hui diverses techniques picturales pour dépeindre la Guyane « qui s’est imposée dans son travail par l’exubérance et la beauté de sa nature sous toutes ses formes« . Des sources d’inspirations multiples et des orientations créatrices plurielles que l’on peut retrouver en un seul et même lieu.

La Nouvelle figuration antillo-guyanaise autour de Georges Rohner
Groupe BPCE (50, avenue Pierre Mendès-France)
75013 Paris
Entrée Libre
14 octobre 2011 – 9 h à 19 h
17 au 21 octobre 2011 – 9 h à 19 h
24 au 28 octobre 2011 – 9 h à 19 h

One thought on “Exposition : La nouvelle figuration antillo-guyanaise autour de Georges Rohner, au siège de la BCPE à Paris du 14 au 28 octobre 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *