« Rendez-vous aux jardins » de Guyane, Guadeloupe et Martinique début juin

Rendez-vous aux jardins
Rendez-vous aux jardins

« Rendez-vous aux jardins » fixés aux amoureux de la nature, d’histoire et de patrimoine les 1er, 2 et 3 juin 2012 : la 10e édition de l’événement organisé par le ministère de la culture et de la communication et placée sous le thème du Jardin et ses images prendra pied, cette année encore, en Guyane, Martinique et Guadeloupe.

Le jardin botanique du conseil général à Cayenne, le jardin du domaine de la Pagerie en Martinique ou encore le parc archéologique des roches gravées de Trois-Rivières en Guadeloupe, qui accueille aussi un jardin botanique, seront autant de sites à parcourir, parfois gratuitement, lors de ces journées.

Plus de 2 000 nouveaux rendez-vous sont programmés autour d’un thème qui « permettra d’envisager les multiples représentations du jardin au cours des siècles, témoignages au travers de l’art de la place centrale qu’ils occupent dans la plupart des cultures ». L’un des objectifs de cette manifestation nationale est d’entraîner les intéressés, notamment les plus jeunes qui se voient réserver plusieurs animations, à la rencontre de l’histoire des jardins et de leur caractéristique culturelle dans plusieurs régions françaises. Avec la volonté, comme l’annonce le ministère, de « faire comprendre au public l’importance de la connaissance, de la protection, de la conservation, de l’entretien, de la restauration, de la création de jardins et de la transmission des savoir-faire ».

En Guyane, plusieurs jardins, même privés, accueilleront les visiteurs. Ainsi, à Saint-Laurent du Maroni, l’accent sera mis sur les aspects traditionnels de l’utilisation des végétaux lors de longs parcours pédestres organisés sur les berges du fleuve, les samedi 2 et dimanche 3 juin 2012. Un itinéraire à suivre avec l’association Mama Bobi, impliquée depuis plusieurs années dans la diffusion des cultures des sociétés issues du marronnage. Plus au centre, à Saül, une délégation du plus grand de tous les jardins de Guyane, le parc amazonien de Guyane, proposera de faire mieux connaître les richesses qui s’y concentrent et montrer un « jardin communautaire de plantes médicinales et de la nature autour du village ».

En Guadeloupe, pas moins de 8 ouvertures exceptionnelles et 25 animations se succéderont. Aux visites commentées du jardin de Beauvallon à Basse-Terre ou de l’habitation Massieux à Bouillante s’ajoutent des expositions, un happening pictural ou encore des ateliers. Mais l’évocation historique des jardins sera aussi au coeur de ces journées avec la tenue de plusieurs conférences débats : les jardins d’Amérindiens au 17e siècle, les jardins d’esclaves et de maîtres aux 17e, 18e et 19e siècles et enfin les jardins du 20e siècle. Des animations au programme de l’association Archipel de sciences dont on pourra explorer l’Agrothèque présentée comme « un véritable outil de découverte scientifique du patrimoine végétal de la Guadeloupe… qui s’articule autour d’un jardin créole et d’un espace pédagogique permettant l’accès à de nombreuses ressources scientifiques ».

En Martinique, 24 jardins ouverts et deux premières ouvertures marqueront cette 10e édition. À Sainte-Marie, au jardin créole de l’Habitation Roro, c’est une conférence-débat sur la beauté des plantes et fleurs aux Antilles qui se tiendra. Comme en Guyane ou en Guadeloupe, le public pourra parcourir plusieurs site comme au Morne Rouge avec le domaine d’Émeraude, la route de la Trace où le « parc naturel régional a choisi de mettre à disposition un magnifique site d’observation de la biodiversité ». L’un des grands rendez-vous possibles étant également le parcours de poésies en mots et images d’ici et d’ailleurs proposé par la ferme bio de l’hôtel des plaisirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *