Pour sûr (Léon Gontran Damas, Pigments, Présence Africaine, 1972, 2003, 2005, p. 53)

Pour sûr
(5e semaine)

Pour sûr j’en aurai
marre
sans même attendre
qu’elles prennent
les choses
l’allure
d’un camembert bien fait

Alors
je vous mettrai les pieds dans le plat
ou bien tout simplement
la main au collet
de tout ce qui m’emmerde en gros caractères
colonisation
civilisation
assimilation
et la suite

En attendant
vous m’entendrez souvent
claquer la porte

(Léon Gontran Damas, Pigments, Présence Africaine, 1972, 2003, 2005, p. 53)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *