Kenbwa an Gwada, petit guide d’après Hector Poullet

Kenbwa an Gwada, c’est le titre « petit guide ludique et recueil de témoignages de toutes sortes » consacrés à la Guadeloupe et rassemblés dans le livre d’Hector Poullet paru récemment chez Caraïbéditions.

Kenbwa an Gwada
Kenbwa an Gwada

En explorant, à travers ce livre, « le Tout-Monde du magico-religieux créole », Hector Poullet met de nouveau à disposition du lecteur les fruits de ses prospections régulières dans la société guadeloupéenne. Outre les éclaircissements apportés sur le sujet, l’écrivain guadeloupéen ajoute à son exposé des observations lexicales qui font parties de l’univers magico-religieux créole.

Kenbwa an Gwada
La Guadeloupe apparaît comme une île de la Caraïbe, bien ancrée dans la modernité avec ses bons et ses mauvais côtés. À première vue rien à signaler de particulier, la société traditionnelle semble bel et bien enterrée, tous les foyers ou presque ont l’eau, l’électricité, la télévision, la voiture, une connexion internet, etc.

Le petit guide que vous avez en main est une tentative d’aller voir ce qui se cache derrière ces apparences. Et là, on découvre que « tout le monde il est pas beau, tout le monde il est pas gentil ». Du commerçant, au juge, en passant par les vétérinaires, les enseignants, les médecins, les notaires, les psychiatres, les politiciens de tous bords, les transporteurs, les entrepreneurs ; tout le monde peu ou prou a, a eu, aura tôt ou tard affaire avec le monde magico-religieux de notre Guadeloupe d’aujourd’hui.

Le kenbwa est partout, au tribunal comme sur la place du marché, dans les salles d’examen et concours, comme à l’hôpital, dans les prisons comme dans les salles de casino ou les billetteries du loto ou les courses de chevaux, les pitakòk, baptisés gallodromes, devant la porte des maisons comme dans les automobiles, dans les katchimen , carrefours, comme dans les cimetières : partout, penga ! Kenbwa en Gwada ! Rien de ce qui vous arrive ici n’est « naturel », mais personne ne le crie sur les toits, personne n’acceptera de vous le dire.

J’ai voulu en avoir le cœur net, pour approfondir la question et que tout un chacun puisse se faire ensuite sa propre idée sur le sujet. Ce faisant j’ai tenté de mettre de l’ordre dans un vocabulaire créole foisonnant, souvent utilisé à tort et à travers : kakwé, manti-mantè, mistinè, kèlè, kenbwazè… pour vous aider à vous y retrouver.

Kenbwa an Gwada
Petit guide ludique et recueil de témoignages de toutes sortes
Hector Poullet, Caraïbéditions
10 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *