Les auteurs haïtiens Dalembert et Trouillot au musée Dapper le 25 septembre 2013

Au nombre des rendez-vous littéraires et événements de la rentrée du musée Dapper, nous avons retenu celui du mercredi 25 septembre qui concerne deux auteurs de la Caraïbe, et plus spécifiquement Haïti. Louis-Philippe Dalembert et Lyonel Trouillot, autour de Valérie Marin La Meslée, évoqueront le 25 septembre prochain leur dernière parution respective autour du thème « D’Haïti et d’ailleurs, naissance de deux romans ».

Ballade d'un amour inachevé
Ballade d'un amour inachevé

Le musée Dapper propose une rencontre avec deux auteurs haïtiens majeurs. Le dernier roman de Louis-Philippe Dalembert, Ballade d’un amour inachevé ((Mercure de France), fera l’actualité dès le début du mois de septembre. L’auteur haïtien a reçu en 2011 le prix spécial Ville de Limoges pour son roman Noires Blessures. L’association Maison des écrivains et de la littérature le présente comme l’auteur d’« une écriture toujours en mouvement ». Lyonel Trouillot, auteur haïtien figure de la littérature francophone, avec la Parabole du failli (Actes Sud), interroge sur le pouvoir et les vertus du langage. Selon les mots de Lyonel Trouillot, « il s’agissait, à travers la destinée d’un individu, de rendre compte de l’impuissance du langage (poétique et quotidien) face aux structures sociales et caractérielles qui font que nous pouvons, comme par inadvertance, regarder l’autre passer sa vie à mourir, et, de fait, mourir ».

Ballade d’un amour inachevé, Louis-Philippe Dalembert
Longtemps après, lorsque les douleurs se seraient refermées, que les survivants raconteraient l’événement sans que l’émotion vînt leur nouer la gorge, certains jureraient avoir senti la veille une forte odeur de soufre dans l’atmosphère. D’autres diraient l’avoir humée depuis trois jours, sans toutefois y avoir prêté attention. Peut-être, allez savoir, l’odeur n’avait-elle existé que dans leur imagination, ou n’avait-elle pas été assez persistante pour qu’on s’en alarmât.

Avril 2009 : la terre tremble en Italie. Dans un village des Abruzzes, un couple mixte, Azaka et Mariagrazia, attend dans la joie l’arrivée de son premier bébé. Sous le regard réprobateur des uns, opposés à la présence des étrangers dans la région, et la curiosité bienveillante des autres.

Si les secousses tendent à exacerber les tensions, elles viennent rappeler à Azaka un épisode traumatisant de son enfance : un autre séisme, à l’autre bout du monde, pendant lequel il fut enseveli sous les décombres. L’histoire se répéterait-elle ? Où qu’il soit, doit-il redouter la colère de la Terre ? Des questions que pour l’heure il refuse de se poser : bientôt il sera père, le bonheur ne lui échappera pas…

Entre chronique au quotidien et commedia dell’arte, Ballade d’un amour inachevé revisite les séismes de L’Aquila et d’Haïti, auxquels l’auteur s’est retrouvé mêlé. Comme souvent chez Louis-Philippe Dalembert, l’humour et la force de vie dominent tout au long du roman.

Parabole du failli
Parabole du failli

Parabole du failli, Lyonel Trouillot
Alors qu’il semble enfin devoir connaître le succès, Pedro, un jeune comédien haïtien en tournée à l’étranger, se jette du douzième étage d’un immeuble. Dans son pays natal, l’un des deux amis avec lesquels il partageait au hasard des nuits un modeste appartement aux allures de bateau-ivre tente alors, entre colère et amour, de comprendre les raisons de ce geste, au fil d’une virulente adresse au disparu, comme pour remplir de son propre cri le vide laissé par celui qui déclamait dans les rues de Port-au-Prince les vers de Baudelaire, Éluard ou Pessoa, faute de croire aux poèmes que lui-même écrivait en secret et qu’il avait rassemblés sous le titre : « Parabole du failli ».

Un homme est tombé, qui n’avait pas trouvé sa place dans le monde d’intense désamour qui peut être le nôtre : dans l’abîme que crée sa disparition s’inscrit l’échec du suicidé mais aussi de celui qui reste, avec sa douleur et ses discours impuissants. À travers ce portrait d’un homme que le terrifiant mélange du social et de l’intime a, de l’enfance au plongeon dans le vide, transformé en plaie ouverte au point de le contraindre, pour être lui-même, à devenir tous les autres sur la scène comme dans la vie, Lyonel Trouillot, dans cette nouvelle et bouleversante “chanson du mal-aimé”, rend hommage à l’humanité du désespoir, à l’échec des mots qui voudraient le dire mais qui, même dans la langue du Poète, ne parviennent jamais à combler la faille qui sépare la lettre de la réalité de la vie.

D’Haïti et d’ailleurs, naissance de deux romans
Rencontre avec Louis-Philippe Dalembert et Lyonel Trouillot
Animée par Valérie Marin La Meslée
Mercredi 25 septembre 2013 à 19 h
Réservation conseillée au 01 45 00 91 75
Musée Dapper
35 bis rue Paul Valéry – Paris 16e

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *