Festival des cultures urbaines du 28 avril au 5 mai 2012 à Saint-Laurent du Maroni en Guyane

Festival des Cultures Urbaines
Festival des Cultures Urbaines

Saint-Laurent du Maroni accueille du 28 avril au 5 mai 2012 son 4e Festival des cultures urbaines. Il verra se succéder des soirées et des ateliers autour de la musique et de diverses activités qui ont trait aux expressions artistiques ou sportives contemporaines.

Le samedi 28 avril, la soirée d’ouverture du festival sera notamment marquée par le battle hip-hop organisé par le collectif Akufen et animé par Sidney. Le maître de cérémonie de l’une des premières émissions exclusivement hip-hop sur la télévision française officiera non seulement lors de soirées consacrées à la musique hip-hop mais prendra également part à une rencontre-débat lors de la soirée placée sous le thème Racines le mardi 1er mai au cinéma Le Toucan. Lors de ce même événement, le public pourra assister à la projection d’un documentaire et participer à un échange avec celui qui demeure le seul et unique animateur du fameux H.I.P H.O.P qui a permis de le découvrir en tant que DJ, danseur et musicien. Une émission qui lui confère encore aujourd’hui un statut à part dans le monde hip-hop. Le débat pourrait par exemple permettre d’aborder l’évolution de ce mouvement.

Une vingtaine d’ateliers de danse déclinant différents genres de musique mais aussi de sports urbains comme le BMX, skate ou encore le roller prennent place dans le riche programme de ce 4e festival. La soirée du 2 mai marquera une page originale de cet événement avec les interventions et les spectacles des compagnies Ces temps-ci et Riposte. La compagnie lyonnaise Ces temps-ci, qui s’exprime à travers des créations alliant danse, musique et théâtre, présentera RU pour Récital Urbain, un « spectacle poétique à base de détournement d’objets et de percussions urbaines …RU, est un Récital Urbain emmené par deux musiciens, chanteurs et percussionnistes pour qui tout support est prétexte à jouer. Dans leur univers de métal et de plastique, la douceur d’une berceuse à deux voix ne dénote pas d’une polyrythmie endiablée sur des supports d’acier ». Le petit chaperon en sweat rouge et autres contes urbains de la compagnie parisienne R.I.P.O.S.T.E. révélera au public un conte urbain contemporain : « un voyage moderne et surprenant dans les univers mêlés de cinq artistes atypiques. Le human beat box et les différentes approches vocales permettant une narration imagée et riche en références de notre quotidien ».

Avec Faites le mur, le film documentaire de Banksy, la soirée Live & DJ du 3 mai et les Transcendanses qui verront notamment la restitution de plusieurs ateliers danses, les publics jeunes répondront sans doute présent lors de ce festival qui s’impose dans le calendrier culturel de l’Ouest guyanais. Les présences de la chorégraphe Sandra Sainte Rose Fanchine, du rappeur Casey, de Tismé et Daz-ini, personnalités de la scène hip-hop, apportent un plus à cette fête autour des cultures urbaines dont la programmation réussit à faire une place avant tout aux plus jeunes.

Festival des Cultures Urbaines à Saint-Laurent du Maroni
À l’heure du passage au tout numérique et face à une croissance démographique sans précédent, Saint-Laurent du Maroni, carrefour culturel de l’Ouest guyanais, doit accélérer sa mutation entre mode de vie rural, assimilation des codes urbains et capacité à « vivre ensemble ».

Cette 4e édition du Festival laissera le temps à cette jeunesse, diverse et riche culturellement, de s’exprimer à travers différentes formes issues des cultures urbaines. Elle sera pour cela accompagnée pendant une semaine d’artistes professionnels issus d’horizons variés. Tous nos invités auront comme objectif de faciliter l’expression artistique et corporelle des participants. Expression verbale ou musicale (rap, MAO et djing); l’expression du corps (danse hip-hop, cirque, tap dance, rollers, double dutch…) ; ou encore les arts plastiques avec le graffiti. Comme à l’accoutumée, des soirées ponctueront le festival tout au long de la semaine (block party/battle, conférence, spectacles vivants, et concerts).

Les ateliers artistiques et sportifs gratuits débuteront dès le lundi 30 avril à différents endroits de la ville, pour finir le vendredi 4 mai. Une restitution de l’ensemble du travail des participants aura lieu le vendredi 4 mai au Toucan et le samedi 5 mai au stade B, avant de finir en beauté avec le concert de Casey, rappeuse radicale et intègre, « ancrée de plain-pied dans la réalité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *