Fête de la musique en Guadeloupe : une programmation résolument caribéenne

Guadeloupe
Guadeloupe

En Guadeloupe aussi, les manifestations liées à la fête de la musique prennent les couleurs de toutes les influences culturelles de l’île : hip hop, reggae, jazz ou gwo ka rythmeront la fête de la musique.

Abymes, à partir de 19 h
Fête de la musique et de la danse, sur la Place Frédéric Jalton
Le spectacle sera assuré par le groupe Satitaw de Mario Loco, le tambouyé Max Kiavue, le groupe de danse Bewitch, Alex Alexis, le groupe Expression Tropik Art, Mario Lawrence, le groupe de rap Death-Whisper, Chabela, le groupe Créole Show, l’Association LAAMP, Dominique Moresta et  Patrice Hulman, notamment…

Baie Mahault, au Lakasa, concerts gratuits
Soirée 100 % reggae à l’occasion de la fête de la musique, avec des artistes comme Tiwony accompagné de Soldiah Band, Profa, THC, ou encore le Guyanais Prince Koloni.

A noter que Lakasa propose une très belle programmation jusqu’à la fin du moins de juin (et depuis déjà quelques jours) dans le cadre de son dixième anniversaire : Sakesho (Mario Canonge, Andy Narell, Michel Alibo et Jean Philippe Fanfant) le 22 juin ; Soft, le 23 juin ; Jah Cure, le 29 juin 2011 ; Kwaxicolor (né des groupes Kwak et Taxikréol) le 30 juin…

Lamentin où le fête patronale s’achève justement le 21 juin 2011
Au Ciné-théâtre, deux séances 18 h et 20 h : la musique au ciné avec, El cantante, La légende de la Salsa
Le film en résumé… Dans les années 70, en pleine révolution de la salsa, Hector Lavoe, El Cantante de los Cantantes (le Chanteur de tous les Chanteurs) en est l’icône incontournable. Sa voix peut émouvoir des millions de fans, mais sa passion touche le coeur d’une seule, son épouse Puchi. Quand les feux de la rampe révèlent ses addictions, le dévouement incroyable de sa femme le ramène dans le droit chemin pour devenir une légende, tel que le prévoyait son destin…

Karaoké géant à partir de 18 h
Concert live : Ajna Fred Maya, Karu Jazz et Chris Combette

Gosier, de 19 h à 23 h
Promenade musicale
La ville du Gosier conduit la deuxième édition de la « Promenade musicale ». Concept innovant, cette promenade permet à tout un chacun d’écouter et savourer des sonorités très variées sur différents points de la ville. Zouk, reggae, tango, jazz, compas, gwo ka, dancehall, quadrille, hip hop, biguine… pour partager la fête de la musique en famille de 19h à 23h.

Théâtre de verdure du parc paysager du calvaire
19 h – 22 h : Tango argentin, avec La Milonga Negra

Carbets du Gosier (près de la Poste)
19 h : Gwo Ka, avec Zayann Ka
20 h : Gwo Ka, avec AJSF
21 h : Gwo Ka, avec Ka pou douvan

MJC de Montauban
20 h : Groupes musicaux, variétés

Parvis de l’hôtel de ville
19 h : voyage musical, avec l’école Tomasz Sczczpanski
20 h 05 : piano avec l’école de musique Mickael Jeanne
20 h 30 : piano-synthé, avec l’école CEFRIM
21 h : guitare, piano, batterie basse avec la MJC du Gosier
21 h 25 : piano avec l’école de musique Steve Nuissier

Entrée de l’enclos
19 h : fanfare, avec Maris Stella
19 h 25 : claquettes, avec la MJC
19 h 40 : chorale, avec Association Tous en Chœur
20 h 05 : salsa, avec la MJC
20 h 20 : quadrille, avec Gommier et Labrousse
20 h 45 : hip hop, avec la MJC
21 h 05 : dancehall avec la MJC
21 h 30 : chant, dancehall avec l’Association Son Rythme et Avenir (ASRA)

Parvis de l’école Germaine Lantin (face au petit creux)
19 h 45 : zouk love, avec Henri Ronelson
20 h : variétés, zouk, compas, avec Plastinium five
21 h : variété biguine… avec Restan La
22 h : hip hop, reggae avec le collectif Pousonlazik
23 h : jazz-rock, avec Fraych

Médiathèque Raoul Georges Nicolo
18 h : Conférence débat sur le thème « La fusion de la culture hip hop et du mouvement rastafari », à la salle polyvalente.
La culture hip hop est née dans les quartiers défavorisés de la ville de New York à la fin des années 70. Né durant les années 30, le mouvement rastafari est également issu des quartiers défavorisés de la ville de Kingston en Jamaïque. Depuis les années 90, aux États-unis, de plus en plus d’adeptes du mouvement rastafari expriment leur créativité, leurs croyances à travers les disciplines de la culture hip hop. À la croisée de ces deux phénomènes socioculturels, un nouvel ensemble se dessine. À la lumière des concepts de médiation, d’interculturalité et de créolisation, cet ouvrage se propose de répondre aux questions suivantes : pourquoi ces deux phénomènes socioculturels majeurs se sont rapprochés ? Comment se manifestent ces échanges interculturels ?

Participant : Steeve Gadet, docteur en langues et littératures anglaises de l’Université des Antilles et de la Guyane, enseignant au département de Lettres et Sciences Humaines de Saint-Claude (Guadeloupe). Son travail a obtenu le prix de thèse 2009 de l’Institut Des Amériques.

19 h 30 : Jazz acoustique avec l’école Tomasz Sczczpanski, au 3e étage, self du Pélican

Spectacle de rue
20 h : Déboulé avec Ti Kanno et Restan La

Local Concorde Grand Bois
19 h : Variétés avec les Amis de la Musique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *