Le Saint Lucia Jazz devient le Saint Lucia Jazz and Arts Festival et ouvre le 30 avril 2013

Le Saint Lucia Jazz devient le Saint Lucia Jazz and Arts Festival, avec pour premier effet de mettre en avant plusieurs domaines artistiques de l’île. Nouveau nom, mais aussi nouveau logo et nouvelle direction artistique pour « inaugurer un nouveau chapitre dans la vie de festival de musique le plus attendu de la région ». À partir du 30 avril, proposition est faite de prendre part à toute une série d’événements organisés au sein du tout qu’est devenu le festival.

Saint Lucia Jazz and Arts Festival
Saint Lucia Jazz and Arts Festival - 2013

La manifestation s’étendra sur treize jours pour attirer des milliers de spectateurs sur Pigeon Island National Landmark, lieu emblématique et historique où se tiendront la majeure partie des événements de cette 22e édition Saint Lucia Jazz and Arts Festival. Elle instaure une fusion entre des arts et des musiques qui convient des dizaines d’artisans locaux, artistes et amateurs de culture. La programmation réunira pas moins de cinquante artistes qui se succéderont à partir du 30 avril 2013 sous des titres et en des lieux différents de l’île où aiment à revenir les artistes. Partant du nord de l’île sur les sites de Pigeon Island National Landmark ou Rodney Bay, jusqu’à l’extrême sud au Balenbouche Estate et Vieux Fort Square, en passant par La Place Carenage et le National cultural centre de Castries, l’événement, qui implique pleinement le ministère du Tourisme, se déploie sur l’ensemble du pays avec pas moins de 12 sites qui accueilleront les artistes et le festival.

Jazz on the Square, Jazz in the South et Soufriere Jazz comptent au nombre des multiples événements. Ambiance de fête de la musique pour le Jazz on the Square (au Derek Walcott Square) situé au cœur de la ville de Castries où officieront par exemple le Martiniquais Éric Ildenfonse qui s’exprime dans un registre qui aura toute sa place dans ce festival avec un son qui fusionne entre autres jazz, soul, RnB et musiques populaires de Martinique et de Guadeloupe. Kréyol Project, le groupe guyanais qui fait rimer kasékò et jazz ou béliya et blues sera également de la partie pour un Jazz on the Square dont la programmation réunira bon nombre d’artistes locaux.

Une programmation/focus réservée au jazz créole et de la Caraïbe au Jazz in the South pour cinq jours de concerts et « une vraie fête du jazz des Caraïbes, du créole jazz, de genres modernes de la musique qui reflète le génie et la créativité des musiciens des Caraïbes ». Jazz in the South, certainement le plus attendu des événements, un festival dans le festival, « est un projet culturel avec l’ambition de promouvoir et de soutenir la musique et les musiciens des Caraïbes, y compris ceux résidant dans les diasporas d’Europe et d’Amérique du Nord, en exposant leur travail et leur donner l’occasion de se rencontrer, collaborer et créer ». Une édition qui cette année ne s’offre pas moins qu’Andy Narell pour invité spécial, Laborie steel pan projet ou encore le guitariste Carl Gustave, un membre reconnu de la scène musicale sainte-lucienne et le guitariste et compositeur guadeloupéen Jean Christophe Maillard basé à New York (et son récent projet Grand Bâton) dont la musique établit le mélange entre les rythmes gwoka de son adolescence et ses influences rock. Il sera en featuring avec Tanya Saint Val. Encore tout un programme au Jazz in the South !

Il y aura également le Soufriere Jazz pour donner à vivre les spectacles à divers endroits de la ville de Castries. Du jazz pour tous et un peu partout sur les scènes de Sainte-Lucie, un programme riche auquel est venu s’ajouter le spectacle du samedi 11 mai 2013 saxophoniste Luther François, sur la scène de Pigeon Island National Landmark.

Akon, Tito Puente Jr., R. Kelly, Roberto Fonseca, le Pedro Martinez Group, Lapo Kabwit African Drummers ou encore Cameron Pierre, le guitariste né à Londres qui a grandi sur l’île des Caraïbes de la Dominique et a été d’abord influencé notamment par le reggae et exerce aujourd’hui dans un style jazz, tous font partie de cette longue programmation artistique.

Dès le mardi 30 avril, Garfield Spence aka Konshens assurera l’ouverture officielle au Mindoo Phillip Park ; dès 18 h 30, la tête d’affiche du dancehall jamaïcain enflammera Castries, pour inaugurer cet événement toujours très attendu dans la Caraïbe.

www.stluciajazz.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *