Un Bal créole spécial Haïti en hommage à Azor leader de Rasin Mapou, dimanche 9 octobre 2011 à la Bellevilloise

Azor, l’artiste et leader du groupe racine Mapou disparu en juillet dernier, a laissé son empreinte dans la musique haïtienne et caribéenne avec sa voix unique. Il a semé de scènes en scènes internationales sa musique « rasin » qui faisait de lui un éminent émissaire de la culture haïtienne dans le monde. Dimanche 9 octobre 2011, la Bellevilloise organise un Bal Créole spécial Haïti en son hommage, avec Original H, Rasin Ginen, Érol Josué, Carlton Rara et Henri Laurent qui célébreront sa mémoire.

Bal Créole spécial Haïti
Bal Créole spécial Haïti

En Haïti comme ailleurs, on voyait en lui un maître de la musique traditionnelle. Azor, populaire et reconnu jusqu’en Asie pour sa voix et son apport dans la culture haïtienne, œuvrait dans un champ musical et artistique qui faisait sonner fort l’identité haïtienne. Son parcours est d’abord marqué par des incursions dans différents styles de musique, tel le konpa, et il se consacre finalement à la musique sacrée vaudou, notamment à travers son groupe Rasin Mapou, au sein duquel s’affirment ses talents de percussionniste d’exception et sa voix incomparable.

Original H, Rasin Ginen, Erol Josue, Carlton Rara, Henri Laurent célébreront sa mémoire…
Original H, en quelques années, est devenu l’incontournable ambassadeur du kompa « nouvelle génération ». Inspiré par les grands noms du genre (Gypsies, Scorpio, Tabou Combo, Djet-X, Skah Shah, etc.), le groupe s’est forgé rapidement une identité propre enrichie de saveurs originales. Rasin ginen, qui sera également de la partie, demeure un emblème de l’haïtien « natif natal ». Association nommée aussi Haïti chérie, ce groupe qui porte bien son nom, après avoir enflammé la Place Gambetta lors du Carnaval de cette année, revient dans le quartier avec ses danses festives et sacrées ainsi que son rara… Tambour, bambous et bien sur trompettes au rendez-vous !

Érol Josué, le prince de la musique racine haïtienne
Érol Josué était récemment présent au festival Mito en Italie dont le volet Entendre Haïti accueillait également Rasin Mapou malgré le décès d’Azor. Chant, transe et prise de possession de l’espace-temps, le corps et les chants vaudou d’Erol sur scène déplacent de fait les séparations codifiées entre musique et chorégraphie en un spectacle complet.

Carlton Rara et le blues haïtien seront également présents : d’une voix peu commune, en créole ou en anglais, il réussit à marier ses différentes inspirations musicales qui vont de la musique traditionnelle du vaudou haïtien avec l’utilisation de rythmes tels que yanvalou, nago, petro ou encore le rara… jusqu’au blues qui trouve une grande place dans ses compositions. Enfin, Henri Laurent, poète, auteur compositeur et interprète, sera à découvrir dans la halle aux oliviers de la Bellevilloise.

Au programme, enfin, la projection du documentaire Haïti cœur battant* (2003), de Carl Lafontant, un film avec Azor et Mishiko la pianiste japonaise.
Haïti cœur battant n’est ni un documentaire, ni une fiction, ni un documentaire-fiction et ne s’intègre probablement dans aucune catégorie existante. Il s’agit d’un film qui propose une lecture de la culture haïtienne à partir de l’expérience vécue d’une musicienne japonaise. Michiko est une pianiste de jazz sur laquelle la musique d’Azor exerce une profonde fascination. Sans renier sa propre culture, elle est inexorablement amenée à entreprendre une quête musicale qui la conduira au cœur même de la culture et de la musique traditionnelle haïtienne.

Renseignements pratiques
Bal créole – Spécial Haïti, de 18 h à minuit
Entrée : 5 euros
La Bellevilloise
19 rue Boyer
75020 Paris

*Le film est aussi disponible à la vente sur Collectif 2004 Images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *