Un grand format des « Étonnants visages de la Martinique » dans Passion outremer le 14 juin

Dans sa prochaine édition, Passion outremer, la magazine de Daniel Picouly, trace un portrait grand format de la Martinique. À travers le documentaire de Katia Chapoutier, Les étonnants visages de la Martinique, programmé sur France Ô le dimanche 14 juin à 20 h 45, se dessinent des aspects caractéristiques de l’île.

Les étonnants visages de la Martinique, diffusé sur France Ô à la mi-juin, dépeint différents profils de la l’île. Le documentaire s’arrête sur le capital nature de la Martinique, sur des initiatives qui visent à préserver une part de son patrimoine historique, etc. De quoi permettre de découvrir quelques facettes du pays et pour le téléspectateur l’occasion d’ajouter quelques points de repère aux multiples dimensions qui font la Martinique et qui fondent la volonté de la voir figurer au nombre des biens naturels figurant au patrimoine mondial de l’Unesco.

Les étonnants visages de la Martinique, sur France Ô
Daniel Picouly met le cap sur la Martinique. Attachés à l’extraordinaire richesse de leur patrimoine, les habitants en révèlent quelques secrets. Au gré de ces rencontres, c’est une île précieuse qui se dévoile.

Réputée pour ses plages paradisiaques, la Martinique a bien d’autres visages… Situé à prés de 7000 km de la métropole, ce petit département français possède une biodiversité végétale parmi les plus riches du monde. L’île est d’ailleurs candidate au classement du Patrimoine mondial de l’Unesco pour ses reliefs emblématiques comme les mornes du Carbet et la montagne Pelée. « On a encore une forêt originelle, car le relief est extrêmement accidenté. Ce qui explique que l’homme a peu anthropisé le milieu et sa richesse. Nous souhaitons faire reconnaître cette zone comme exceptionnelle », souligne le géographe Pascal Saffache. L’ile abrite trois fois plus d’espèces d’arbres que la métropole. Pourtant, l’une des essences phares de l’île avait presque disparu le cacaoyer. Thierry Lauzéa oeuvre à en relancer la production et a fondé, il y a dix ans, avec son frère Jimmy la première chocolaterie de l’île. Leur but ? Redonner aux habitants le goût du cacao en le mariant avec les saveurs de la Martinique, comme la citronnelle, le piment, la coco, le bais d’Inde… Une manière de redécouvrir les trésors de son patrimoine.

D’autres travaillent à la préservation des vestiges architecturaux de l’industrie sucrière, comme « la Sucrerie », une habitation privée étonnamment restaurée et berceau de l’histoire industrielle de la famille Hayot. Ou encore le canal de Beauregard, un ouvrage d’art creusé en 1777 par des esclaves pour alimenter les moulins qui broyaient la canne à sucre. En allant à la rencontre de ces passionnés, ce documentaire permet aux téléspectateurs de découvrir les traditions et les richesses de ce territoire : des coulisses du carnaval à ceux du fort militaire construit sur l’ordre de Louis XIV et devenu aujourd’hui une base navale en activité, en passant par La Savane des Esclaves, un village traditionnel, entièrement reconstitué grâce à un homme soucieux de préserver la mémoire des anciens. Entre espaces naturels, patrimoine architectural et monuments historiques, la Martinique se dévoile comme un livre d’histoire à ciel ouvert…

Les Étonnants visages de la Martinique
Dimanche 14 juin 2015 à 20 h 45 sur France Ô

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *