« Penser la Caraïbe, penser le monde » à travers « Les univers de Corinne Mencé-Caster »

La Maison de l’Amérique latine accueillera le 29 mars 2022 une nouvelle rencontre dans le cadre du cycle pluridisciplinaire « Penser la Caraïbe, penser le monde », un travail d’analyse au nombre des initiatives de l’Institut du Tout-Monde (ITM).

Au cours de la soirée présentée par Loïc Céry du Centre international d’étude d’Édouard Glissant, Corinne Mencé-Caster abordera les thèmes qui font sa bibliographie et les univers qui fondent ses univers littéraires.

L’ITM invite « l’un des écrivains majeurs de la littérature antillaise d’aujourd’hui » et poursuit sa réflexion sur les sociétés caribéennes avec une auteure qui « a réussi ces dernières années à imprimer la marque d’une écriture qui semble forer dans le réel antillais contemporain, prenant la suite de la créolité selon des accents et des reliefs inédits jusqu’alors. Nous interrogerons Corinne Mencé-Caster sur les soubassements et les repères de son imaginaire créateur, de son regard d’observatrice d’une société, en somme de ses univers d’écrivaine ».

Les publications de l’auteure sous son nom ou sous le nom de Mérine Céco :
En novembre 2021, est paru « Pour une linguistique de l’intime. Habiter des langues (néo)romanes, entre français, créole et espagnol«  – Corinne Mencé-Caster, (éd. Classiques Garnier, 2021).
L’ouvrage est préfacé de Raphaël Confiant romancier, -figure de la littérature caribéenne et entre autres auteur du « Dictionnaire créole martiniquais-français » – et par Ralph Ludwig, professeur de linguistique dont les travaux porte notamment sur « la culture linguistique du 18e siècle, la créolisation, la littérature antillaise et l’écologie linguistique ».

Le pays d’où l’on ne vient pas, Mérine Céco (éd. Écriture, 2021)
D’autres vies sous la tienne, Mérine Céco (éd. Écriture, 2019)
Le talisman de la présidente, Mérine Céco, (éd. Écriture, 2018)
Au revoir Man Tine, Mérine Céco, (éd. Écriture, 2016)
La mazurka perdue des femmes-couresse, Mérine Céco, (éd. Écriture, 2013)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.