Sciences Ô lance sa « Semaine des Outremers »

À partir du 16 avril 2013 se tient la Semaine des Outremers mise en place et orchestrée par l’association Sciences Ô. Un PROGRAMME qui conjugue réflexion autour de sujets contemporains, manifestations artistiques et divertissements.

Entre débats et rendez-vous culturels, cette première édition vient affirmer la volonté des organisateurs de faire de leur association un acteur de premier plan présent dans la vie culturelle étudiante. Et, dans le même temps, de favoriser, bien au-delà des amphis, les échanges de vues autour des différentes réalités qui caractérisent ces territoires éloignés géographiquement de l’Hexagone. Des objectifs qui veulent aller dans le sens d’une meilleure connaissance de cette partie de la France et d’une compréhension plus fine des situations, des valeurs et des aspects culturels qui les caractérisent.

Semaine des Outremers
Semaine des Outremers

Le programme s’étend jusqu’au 19 avril avec plusieurs débats, ateliers, expositions et rassemblements artistiques. Inaugurée par une première conférence-débat, le mardi 16 avril à partir de 14 h 45, introduite par Stéphanie Mulot qui « viendra présenter une relecture des liens entre genre et violence dans le contexte post-esclavagiste antillais », la première journée accueillera également les parrains de l’événement, le ministre Victorin Lurel et Jacques Schwarz-Bart. Le saxophoniste et « ambassadeur mondial du jazz créole » fixe par ailleurs l’un des rendez-vous phares de la semaine au Zèbre de Belleville à Paris, le mercredi 17 avril pour le concert Jazz Racines Haïti.

Depuis sa création en 2011, la jeune association représente de façon concrète des « territoires et îles plurielles, dispersés à travers les trois océans ». Durant cinq jours, elle invite à prendre part aux discussions sur des sujets non consensuels tel que « La réparation de l’esclavage colonial » (conférence précédée d’une projection-débat : Chroniques de la première abolition de l’esclavage) ou encore les inégalités socio-économiques entre la France hexagonale et ses territoires basés outre-mer.

Des approches à la fois conceptuelle, historique et pragmatique des questions qui restent posées pour les populations qui composent ces collectivités. Les rencontres se prolongeront à travers un programme qui rendra hommage, dès le 15 avril 2013, à Aimé Césaire à l’occasion du 100e anniversaire de sa naissance en lui consacrant une exposition, comme ce sera le cas également pour le Chevalier de Saint-Georges. De plus, un concert-interprétation mettra au-devant de la scène des compositions du Nègre des Lumières, avec le concert du jeune violoniste Nikolai Managadze et de la chanteuse lyrique Valérie Yeng Seng. Alain Guédé, auteur d’un ouvrage sur le Chevalier de Saint-Georges, interviendra plus tard dans la soirée pour évoquer « la pensée et l’engagement politique du Saint-Georges révolutionnaire ».

Bref, voilà donc une Semaine des Outremers de sciences Ô qui s’affiche comme une incitation à venir découvrir autrement les territoires qu’elle représente.

Semaine des outremers
du 16 au 19 avril 2013
A Sciences Po Paris
27 rue Saint-Guillaume
75007 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *